Sophia Antipolis
Avec sa solution unique face au cancer, Median Technologies est en route pour les États-Unis
Sophia Antipolis # Santé # Medtech

Avec sa solution unique face au cancer, Median Technologies est en route pour les États-Unis

S'abonner

Le cancer du poumon est le plus meurtrier au monde. Mais s’il est détecté tôt, le patient peut être traité et vivre. La healthtech de Sophia Antipolis, Median Technologies, pourrait bien avoir trouvé l’arme fatale contre ce fléau : une innovation pour détecter en temps réel ce cancer, au stade où il peut encore être éradiqué. Mais c’est aux États-Unis qu’elle s’apprête à se lancer.

Fredrik Brag a fondé Median Technologies à Sophia Antipolis en 2002. L’entreprise est également présente aux États-Unis et en Chine — Photo : Olivia Oreggia

Fredrik Brag parle d’une "révolution gigantesque". Median Technologies (240 salariés, CA 2023: 22,2 M€), l’entreprise qu’il a fondée en 2002 à Sophia Antipolis, s’apprête à finaliser son dispositif médical pour le cancer du poumon. "Nous en sommes au stade des deux études pivots finales qui seront soumises aux instances réglementaires aussi bien en Europe qu’aux États-Unis. Donc courant de l’année prochaine, nous aurons une homologation pour aller sur les marchés", indique l’entrepreneur.

Dans le monde entier grâce au cloud

Dans n’importe quel hôpital ou centre d’imagerie médicale dans le monde, via le cloud, et quasi en temps réel, la solution de Median permettra de lire le scanner d’un patient et de dire s’il a ou non un cancer du poumon, là où des biopsies, invasives, dangereuses et coûteuses, et des délais toujours trop longs sont aujourd’hui incontournables. "Ce qui est en train de complètement changer la donne sont les révolutions technologiques qui permettent aujourd’hui grâce à l’IA, de mieux détecter de manière précoce et extrêmement précise, avec des examens très simples", commente Fredrik Brag.

Non remboursé en France

Toutefois, ce n’est pas en France mais de l’autre côté de l’Atlantique que l’entreprise sophipolitaine se lancera dans quelques mois. "Le système de santé en France aujourd’hui ne rembourse pas ce que nous faisons, reprend le dirigeant. Un médicament qui va coûter 100 000 euros par an et par patient, sera remboursé, mais pas le préventif. Nous allons donc commencer par les États-Unis parce qu’ils sont prêts, ils remboursent."

"Aujourd’hui, les patients meurent et on laisse faire, sachant que les solutions existent."

C’est la croisade que mène Fredrik Brag : la prévention. Comme l’Assurance maladie propose, gratuitement, des dépistages du cancer colorectal ou du cancer du sein à partir de 50 ans, Fredrik Brag plaide pour que le cancer du poumon, le plus meurtrier au monde (1,8 million de décès en 2020 selon l'OMS), soit abordé de la même manière.

Objectif dépistage

"Aujourd’hui, les patients meurent et on laisse faire, sachant que les solutions existent. C’est une horreur absolue. Nous sommes tous confrontés à cela. Toutes les études montrent qu’en trouvant ce cancer en stade 1, le traitement est curatif, le problème est comment le trouver ? Nous, nous le trouvons", déclare l’entrepreneur.

Autant dire que le dirigeant attend beaucoup du programme ETIncelles, qui vise à transformer des PME en croissance en ETI. Il a été sélectionné parmi 20 entreprises françaises pour intégrer la première promotion cette année.

S’allier à Nvidia ou Google

Pour accélérer cette prise de conscience, Median Technologies entend se rapprocher des géants de la tech. "ce qui va aussi changer la donne est aussi l’information que nous allons faire passer. Nous, nous sommes tout petits et ne pouvons pas pousser dans le monde entier en faveur du dépistage. En revanche, les grands de la tech en sont capables donc nous allons chercher à nous allier avec les Nvidia, Microsoft, Google, Amazon qui veulent pénétrer le marché de la santé, constate Fredrik Brag. La conjonction des grands du cloud ou des processeurs, et des gens comme nous, dans l’analyse de l’information, va complètement transformer le monde de la santé." Une révolution donc, et qui n’en est qu’à ses balbutiements.

Détecter à terme "tous les cancers"

L’innovation de Median Technologies pourra aussi être déclinée face au cancer du foie pour lequel elle a déjà démarré un programme. "On sait que ça marche également pour le pancréas, la prostate, le colon, le sein… quasi tous les cancers à terme", ajoute son dirigeant. Et même au-delà pour détecter, toujours le plus précocement possible, les maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson.

Sophia Antipolis # Santé # Medtech # International