Occitanie

Énergie

La Shem vise 500 MW supplémentaires de puissance installée

Par Fleur Olagnier, le 06 mars 2019

La société hydroélectrique du Midi (Shem) maintient son chiffre d'affaires au dessus de la barre des 90 M€ et prévoit 39 M€ d'investissements en 2019. Une motivation à se moderniser notamment liée à l'ouverture des concessions hydroélectriques à la concurrence, inscrite dans la loi de transition énergétique depuis août 2015.

Évacuateur de crue inox en touches de piano sur le barrage de l'Oule.
Le premier évacuateur de crue inox en touches de piano a été installé sur le barrage de l'Oule par la Shem en 2018. — Photo : Hadrien Trailli

Filiale du groupe Engie, la Société hydroélectrique du Midi ou Shem (320 collaborateurs) est le 3e producteur d'hydroélectricité - et donc d'énergie verte - en France. Vendue en totalité par Engie, la production de 56 usines et 12 barrages répartis dans la chaîne des Pyrénées et les rivières du Lot et de la Dordogne, a représenté 1,8 TWh en 2018. Ceci équivaut à la consommation de près de 870 000 habitants. Une année "correcte" d'après le directeur général Cyrille Delprat, qui porte le CA de la société à 91,3 M€ (contre 90,2 M€ en 2017).

Par ailleurs, la Shem a investi 32 M€ en 2018 - 11 M€ en Occitanie - dont 51 % ont bénéficié aux entreprises du Sud-Ouest. Parmi les travaux réalisés, on citera l'installation d'un évacuateur de crue inox en touches de piano sur le barrage de l'Oule (65). Une première mondiale dans ce matériau pour un investissement de 3 M€. 

Objectif : 500 MW supplémentaires

La modernisation du barrage de Marèges (19), pèse à lui seul 50 M€ sur cinq ans. Elle doit se poursuivre en 2019 pour une 4e année de travaux, notamment destinée à changer la vanne d'un évacuateur de crue d'une hauteur de 11 m. Au total cette année, la Shem doit investir 39 M€, dont 13 M€ en Occitanie.

Une volonté de modernisation en partie motivée par l'ouverture des concessions à la concurrence inscrite dans la loi de transition énergétique depuis août 2015. Les négociations sont en cours avec l'État et l'Union européenne. À leur issue, la Shem qui gère l'exploitation de 25 concessions - dont 4 arrivées à terme en 2012 - espère remporter 500 MW de puissance installée en plus. Elle en possède aujourd'hui 783.

Évacuateur de crue inox en touches de piano sur le barrage de l'Oule.
Le premier évacuateur de crue inox en touches de piano a été installé sur le barrage de l'Oule par la Shem en 2018. — Photo : Hadrien Trailli

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture