Toulouse

Biotech

Fungus Sapiens s’attaque au marché du luxe avec son cuir de champignon

Par Fleur Olagnier, le 12 février 2020

L'entreprise Fungus Sapiens fabrique des matières premières biosourcées à partir de molécules d'intérêts issues principalement du champignon. Deux géants du cuir et du luxe sont déjà intéressés par le concept.

Mariana Dominguez Peñalva, fondatrice et PDG de Fungus Sapiens avec à la main un échantillon de cuir biosourcé.
Mariana Dominguez Peñalva, fondatrice et PDG de Fungus Sapiens, un échantillon de cuir biosourcé à la main. — Photo : Fungus Sapiens

Créé en 2018, Fungus Sapiens (3 collaborateurs) développe une économie circulaire autour de la culture du champignon. La société toulousaine revalorise les invendus alimentaires ou déchets agricoles non traités, en utilisant leurs nutriments et ferments naturels, pour faire pousser ses champignons alimentaires et médicinaux, levures, algues et bactéries. C’est ensuite à partir des molécules d’intérêt issues de ces micro-organismes que Fungus Sapiens fabrique des matières premières 100 % d’origine biosourcée.

« Nous pouvons par exemple produire des isolants ignifuges pour le bâtiment ou des matériaux proches du polystyrène, du papier, du carton ou des produits en plastique à usage unique, illustre Mariana Dominguez Peñalva, fondatrice et PDG de Fungus Sapiens. Dans un premier temps, nous visons le secteur au plus fort potentiel à court terme : le luxe ». La start-up a en effet réussi à fabriquer du cuir avec ses champignons pour ingrédient principal.

Un partenariat potentiel avec Pili

« Notre cuir de champignon est une alternative propre à la production du cuir naturel ou synthétique très polluante, appuie Mariana Dominguez Peñalva. D’autant plus que nous sommes en lien avec la start-up Pili de Toulouse White Biotechnology qui produit des teintures à partir de bactéries, ce qui nous permettrait de tanner le cuir de manière propre et en grandes quantités ».

En 2020, Fungus Sapiens prévoit de réaliser 200 000 euros de chiffre d’affaires grâce à la vente de ses champignons alimentaires et médicinaux. Mais l’entreprise actuellement en discussion avec deux géants du cuir et du luxe espère surtout concrétiser des partenariats dans ce secteur. Enfin en septembre, la société prévoit de lancer une campagne de crowdfunding basée sur des articles en B to C (porte-monnaie, chaussures pour bébé…), notamment afin d’obtenir un premier retour utilisateur.

Mariana Dominguez Peñalva, fondatrice et PDG de Fungus Sapiens avec à la main un échantillon de cuir biosourcé.
Mariana Dominguez Peñalva, fondatrice et PDG de Fungus Sapiens, un échantillon de cuir biosourcé à la main. — Photo : Fungus Sapiens

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.