Var

Vin

Maison Edme de Rohan Chabot : l'union réussie du vin et de la liqueur

Par Hélène Lascols, le 18 septembre 2019

Adeline et Renaud de Barry, propriétaires du Château de Saint-Martin dans le Var, ont fait le pari de se diversifier dans la liqueur en rachetant la Liquoristerie de Provence en 2017. Née de cette union, la Maison Edme de Rohan Chabot veut aujourd'hui s'imposer dans l'alcool artisanal haut de gamme.

Adeline et Renaud de Barry, propriétaires du Château de Saint-Martin (Var) et de la Liquoristerie de Provence
Adeline et Renaud de Barry, propriétaires du Château de Saint-Martin dans le Var, redonnent vie depuis 2017 au savoir-faire de la Liquoristerie de Provence, labellisée Entreprise du patrimoine vivant. — Photo : DR

C'est en septembre 2017 qu'Adeline et Renaud de Barry, propriétaires du Château de Saint-Martin, domaine viticole sous appellation côtes-de-Provence situé à Taradeau, dans le Var, ont racheté la Liquoristerie de Provence, implantée à Venelles (Bouches-du-Rhône). « Alors que nous vivions jusqu’alors des vies professionnelles séparées, j’ai eu envie de revenir dans le Sud-Est, de trouver une activité proche de celle de mon épouse, qui gère le domaine du Château de Saint-Martin, transmis de génération en génération et particulièrement de mère en fille depuis 1740 », raconte Renaud de Barry. La liquoristerie était exactement ce qu’ils recherchaient, permettant d’imaginer de nombreuses synergies, tant sur le plan du personnel que de la clientèle ou de la force de vente.

La liqueur remise au goût du jour

Moins de deux ans plus tard, l’union a donné naissance à la Maison Edme de Rohan Chabot, qui regroupe les activités de production (Château de Saint-Martin, Liquoristerie de Provence) et de négoce (La Belle Collection). « Les synergies sont évidentes. Les équipes commerciales ont fusionné et notre force de vente est désormais présente dans l’ensemble des départements français, une trentaine de pays et a un réel atout avec deux belles marques à proposer », détaille Adeline de Barry.

Peu enclins à communiquer leur chiffre d’affaires (2,5 M€ pour la SAS Maison Edme de Rohan Chabot en 2017 selon nos informations), les dirigeants préfèrent parler des 600 000 à 700 000 bouteilles du Château de Saint-Martin. Quant à la liquoristerie, elle a permis des embauches portant l’effectif total à 20 personnes et l’amortissement du système d’embouteillage du domaine. Elle propose trois gammes – les anisés et pastis, les absinthes, les liqueurs et apéritifs – remises au goût du jour. Certaines sont d’ailleurs des pépites de l’artisanat provençal, comme le P’tit Bleu et l’Aqualanca ou encore la Versinthe, première absinthe créée après la levée de l’interdiction en 2011. Ces recettes sont « parfaitement en phase avec la tendance locavore et les attentes actuelles dans le respect de la terre et du végétal », plaide la dirigeante.

Le "petit poucet" du haut de gamme

Et le catalogue s’étoffe grâce à une autre belle histoire… Celle du grand-père de Renaud de Barry, qui avait tenu un carnet de recettes originales quand il travaillait à La Grande Distillerie de Bordeaux. Un carnet retrouvé quelque temps après le rachat de la Liquoristerie de Provence. « Il nous a inspiré notre dernière création, le Bitter des Basques, un amer réalisé à partir d’une douzaine de plantes, qui se vendait dans le monde entier et notamment en Argentine », confie le couple dirigeant.

Demain, le bar de la Maison Edme de Rohan Chabot va encore s’enrichir : un gin artisanal premium à l’esprit provençal, mais aussi une vodka et un whisky sortiront prochainement de l’alambic de Saint-Martin avant de rejoindre les quatre coins du monde. « À l’ombre des géants, nous sommes convaincus qu’il y a de la place pour de petits acteurs qui travaillent les plantes pour mettre au point des produits de niche haut de gamme », renchérit Adeline de Barry.

Adeline et Renaud de Barry, propriétaires du Château de Saint-Martin (Var) et de la Liquoristerie de Provence
Adeline et Renaud de Barry, propriétaires du Château de Saint-Martin dans le Var, redonnent vie depuis 2017 au savoir-faire de la Liquoristerie de Provence, labellisée Entreprise du patrimoine vivant. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.