Montpellier

Services

Le spécialiste des avantages salariaux Swile lève 175 millions d'euros

Par Anthony Rey, le 11 octobre 2021

L’entreprise montpelliéraine Swile, éditrice d’une carte pour gérer les avantages salariaux, annonce sa quatrième levée de fonds en quatre ans. La nouvelle licorne française entend financer son déploiement massif en Amérique latine et en Europe, avec 500 recrutements d’ici la fin 2022.

Loïc Soubeyrand, fondateur et président de la start-up Swile.
Loïc Soubeyrand, fondateur et président de la start-up Swile. — Photo : Swile

Le montpelliérain Swile boucle une levée de fonds record pour le marché français, d’un montant supérieur aux 115 millions d’euros déjà obtenus (en trois fois) depuis sa création en 2018. Avec cette opération de 175 millions d’euros, l’entreprise de 420 salariés, spécialiste de la gestion des avantages salariaux ("worktech"), intègre le cercle fermé des licornes françaises, les jeunes entreprises innovantes valorisées à plus d’un milliard de dollars.

Une forte ambition au Brésil

Tout en confirmant les actionnaires historiques au tour de table (Eurazeo, Index et Bpifrance Large Venture), cette levée de fonds voit Softbank, le plus gros fonds d’investissement mondial dans la tech, entrer au capital de Swile. Michel Combes, président de Softbank International Group et ancien président d’Alcatel-Lucent et SFR-Numericable, devient notamment administrateur de l’entreprise montpelliéraine. "Michel Combes nous apportera son expérience internationale dans la structuration des groupes. Au-delà, nous cherchions un investisseur fortement implanté en Amérique latine, qui est notre priorité. Softbank, qui a créé un fonds de 8 milliards de dollars sur place, nous fera profiter de sa connaissance du marché", explique Loïc Soubeyrand, fondateur et PDG de Swile, au Journal des Entreprises.

En effet, depuis le rachat de la start-up Vee Beneficios en février 2021, Swile fait du Brésil, premier marché mondial de l’expérience employé, sa cible prioritaire. L'ETI, qui emploie 120 salariés sur place, va porter ses effectifs à 500 ou 600 personnes d’ici 2022. "Nous prévoyons de nous déployer dans toute l’Amérique latine d’ici 2024. Le Mexique est notre priorité suivante, que nous attaquerons soit par croissance organique, soit par croissance externe", annonce Loïc Soubeyrand.

Ce dernier rajoute qu’en Europe, tous les pays du Sud et de l’Est "sans exception" feront aussi l’objet d’une stratégie de croissance soutenue. Au total, ce sont 500 recrutements que Swile compte réaliser, d’ici 2022, pour appuyer ce déploiement : en profiteront les équipes du pôle commercial et celles du pôle innovation, positionnées à Montpellier, qui passeront à plus de 200 personnes dans ce laps de temps. L'entreprise atteindra ainsi le seuil des 1 000 salariés l'an prochain.

Une offre technologique unifiée

En outre, sur le plan de la technologie, Swile continue à affiner son offre. Elle propose déjà une carte gérant l’ensemble des avantages salariaux (titres-restaurants, chèques cadeaux, mobilités…), qu’elle veut étendre à la gestion des dépenses liées au contexte professionnel (avantages salariaux, frais professionnels et paiements entre collègues).

De même, après une phase de tests de plusieurs mois, Swile va lancer une application dédiée à l’expérience employé, capable de mesurer la cohésion, l’échange, la reconnaissance et les feedbacks entre collègues. Elle sera dotée sous peu d’autres fonctionnalités pour "le suivi de la performance sociale des organisations, item de plus en plus prépondérant dans la notation ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance, NDLR) des entreprises", d’après Swile. "À travers ces développements, nous unifions les offres. Chaque entreprise peut choisir de démarrer avec les chèques-cadeaux et de rajouter d’autres avantages salariaux en fonction de ses besoins. Il nous fallait une plateforme pouvant être déployée sur une cible large, car nous adressons aussi bien des TPE-PME que des groupes de taille mondiale", rajoute Loïc Soubeyrand.

À ce jour, Swile affiche 500 000 utilisateurs et 15 000 entreprises clientes (dont Carrefour, Le Monde, PSG, Airbnb, Spotify, Red Bull ou TikTok). Après cette levée de fonds, elle annonce clairement son ambition : devenir leader mondial de l’expérience employé, face notamment à des géants comme Groupe Up, Edenred ou Natixis Payments.

Loïc Soubeyrand, fondateur et président de la start-up Swile.
Loïc Soubeyrand, fondateur et président de la start-up Swile. — Photo : Swile

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail