Gers

Agroalimentaire

Danone va investir 43 millions d'euros dans son site gersois

Par Philippe Kallenbrunn, le 16 novembre 2021

Le groupe Danone va convertir son usine de Villecomtal-sur-Arros. Le géant de l’agroalimentaire n’y fabriquera plus de yaourts mais des jus à base de végétaux. La création d’un nouvel outil de production entraînera des suppressions de postes.

L’usine Danone située à Villecomtal-sur-Arros (Gers) va se spécialiser dans la production de jus végétaux.
L’usine Danone située à Villecomtal-sur-Arros (Gers) va se spécialiser dans la production de jus végétaux. — Photo : DR

Danone vient d’annoncer sa volonté de faire de Villacomtal-sur-Arros (Gers) un site de référence en France et en Europe pour la production de boissons végétales à base d’avoine. Le groupe va pour cela engager un investissement de 43 millions d’euros en 2022 afin de convertir cette usine fondée en 1956 et destinée à la fabrication de yaourts (Activia, Velouté, Recette Crémeuse, Danone aux Fruits d’Ici) depuis sa reprise par Danone en 2000. “Nous voulons répondre à la demande de diversification alimentaire des Français, explique Thierry Pasquet, le directeur du site de Villecomtal-sur-Arros. C’est une magnifique opportunité pour le site de se positionner sur un marché en pleine croissance en devenant un site de référence en Europe pour la production de boissons à base de jus d’avoine, tout en réduisant notre empreinte carbone de 70 %.” Selon Danone, le marché de l’alimentation végétale a triplé au cours des sept dernières années et devrait encore croître de 50 % d’ici 2025 en France. Le groupe possède déjà un site de production de boissons végétales (soja, avoine, riz, amande, coco, noisette) à Issenheim (Bas-Rhin), pour lequel il a mobilisé un investissement de 16,5 millions d’euros (boissons à base de soja, d’avoine, de riz, d’amande, de coco et de noisettes).

170 salariés dans l’usine

La transformation du site gersois est envisagée à l’horizon de l’automne 2022 et les premières boissons végétales sous la marque Alpro pourraient y être produites dès le second trimestre 2023. Danone estime que cet investissement devrait lui permettre d’augmenter sa capacité de production de boissons végétales de 25 % d’ici 2024 pour la France et l’Europe. Le site de Villecomtal-sur-Arros, qui emploie 170 salariés, intégrera deux lignes de production dernière génération. Leur automatisation entraînera des suppressions de postes que Danone ne chiffre pas encore. Le projet a été présenté le 15 novembre aux partenaires sociaux du groupe. Selon ce dernier, les mesures d’accompagnement feront l’objet de négociations avec eux et seront soumises à leur consultation au premier trimestre 2022. Un dispositif spécifique sera proposé à la fois pour identifier des solutions individuelles basées sur le volontariat et proposer aux salariés des formations spécifiques visant à développer leurs compétences sur de nouveaux produits. “Nous sommes convaincus que ce projet, qui contribuera au rayonnement du savoir-faire gersois en matière d’excellence alimentaire, est un projet d’avenir, assure François Eyraud, le directeur général de Danone produits frais France. C’est pourquoi nous voulons travailler main dans la main avec nos équipes et nos partenaires pour assurer la meilleure transition possible dans l’intérêt de tous”. En Occitanie, Danone est également présent via son site historique d’embouteillage à La Salvetat-sur-Agout (Hérault), sa base logistique de produits frais à Toulouse et son site de collecte et concentration du lait à Lacapelle-Marival (Lot). Parallèlement à son projet gersois, le groupe prévoit d’investir 24 millions d’euros dans ses laiteries de Bailleul (Hauts-de-France), Pays de Bray (Normandie) et Saint-Just-Chaleyssin (Auvergne Rhône-Alpes) pour adapter leur capacité de production de produits laitiers frais et accompagner le développement de ses marques.

L’usine Danone située à Villecomtal-sur-Arros (Gers) va se spécialiser dans la production de jus végétaux.
L’usine Danone située à Villecomtal-sur-Arros (Gers) va se spécialiser dans la production de jus végétaux. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail