Haute-Garonne

Industrie

Avec un nouveau rachat en Allemagne, Stella Group conforte ses ambitions européennes

Par Paul Falzon, le 23 novembre 2020

L’acquisition de la société DuoTherm s’inscrit dans la stratégie de croissance engagée début 2019 par Stella Group pour devenir un leader européen du marché des fermetures et de la protection solaire. Le groupe toulousain entend faire de l’Allemagne sa deuxième plateforme de consolidation en Europe.

Didier Simon, PDG du groupe Stella.
Le PDG de Stella Group Didier Simon annonce de nouvelles acquisitions en projet pour 2021. — Photo : © StellaGroup

Nouvelle acquisition pour Stella Group, spécialisé dans les produits de fermeture pour le bâtiment (2 000 salariés, CA 2019 : 460 M€). L'intégration de la société allemande DuoTherm GmbH, positionnée sur les marchés des volets roulants et des brise soleil sur le marché Allemand, apporte au groupe toulousain 135 salariés et 28 millions d'euros de chiffre d'affaires supplémentaires. Cette acquisition, qui doit encore être validée par les autorités antitrust allemandes, conforte Stella Group dans sa stratégie de croissance à l'international, avec l'objectif affiché de devenir un leader européen du marché des fermetures et de la protection solaire.

L’Allemagne, plateforme de consolidation en Europe

Ce plan de développement a été engagé début 2019 avec le soutien d'un nouveau partenaire financier, PAI Partners. Jusque là, le groupe toulousain comptait 900 salariés pour un chiffre d'affaires de 230 millions d'euros réalisé quasi exclusivement en France. L'arrivée de PAI Partners à hauteur de 60% du capital (le reste étant détenu à 22% par le fonds ICG et à 18% par les salariés) a abouti dès avril 2019 au rachat de la division volets et stores du groupe CRH, forte de trois entités en Allemagne, quatre aux Pays-Bas, et deux au Royaume-Uni. L'opération a permis à Stella Group de doubler d'un coup ses effectifs et son chiffre d'affaires, et d'équilibrer son activité entre le marché français et les pays voisins.

"L'année passée a permis de structurer ces acquisitions, ce qui a été facilité par l'excellent niveau des équipes de management de nos filiales dans le nord de l'Europe, souligne Didier Simon, PDG de Stella Group. Avec l'intégration de Duotherm, nous poursuivons la trajectoire de croissance, avec l'objectif de faire de l'Allemagne la deuxième plateforme de consolidation du groupe en Europe." Le groupe s'est doté cet été d'un directeur du développement international, Frank Schädlich, expert du marché outre-Rhin, intégré au directoire du groupe.

Investissements dans l'outil de production

"Nous entendons poursuivre notre politique d'acquisitions, des dossiers sont en cours pour 2021. Pour autant, nous ne nous positionnons pas comme un prédateur de marché mais sur une logique de long terme : nous n'intégrons des sociétés que si elles présentent un intérêt industriel et des synergies marché pour le groupe", précise Didier Simon. Le PDG de Stella Group cite en exemple les entreprises françaises qui ont rejoint le groupe lors d'une première vague de croissance externe en 2017/2018, centrée sur la consolidation du marché français des volets roulants : "Nous avons apporté des moyens financiers et des savoir-faire industriels pour aider ces entreprises à se transformer d'assembleurs en véritables fabricants, notamment en les équipant de lignes de profilage", insiste le dirigeant. La même logique doit prévaloir en Allemagne, où Stella Group a déjà prévu l'achat de cinq lignes de profilages pour ses filiales.

Le rachat de DuoTherm vient aussi conforter la diversification de l'ETI haut-garonnaise sur son offre produits. D'abord connu pour son activité de portes de garages et de grilles et rideaux métalliques, Stella Group dispose désormais d'une offre de volets roulants et protections solaires à l'échelon européen. Cette diversification et la bonne santé des marchés du bâtiment sur le Vieux continent permettent au groupe de passer l'épisode Covid-19 "avec un impact minime", se félicite Didier Simon. En incluant les dernières acquisitions, le chiffre d'affaires va se situer au-delà des 520 millions d'euros, dont 55% réalisés à l'international.

Didier Simon, PDG du groupe Stella.
Le PDG de Stella Group Didier Simon annonce de nouvelles acquisitions en projet pour 2021. — Photo : © StellaGroup

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail