Bordeaux

Vin

Bordeaux Wine Week, nouvel événement pour renouer avec le succès

Par Anne Cesbron, le 05 janvier 2022

Un nouveau temps fort dédié aux vins et spiritueux espère redonner à Bordeaux sa place de capitale viticole sur le terrain événementiel. Selon Bernard Farges, président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB), la Bordeaux Wine Week, du 16 au 26 juin 2022, sonne comme une mobilisation générale.

Pour Bernard Farges, président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux, les partenaires de l’événement témoignent d’une volonté inédite pour réinventer la proposition.
Pour Bernard Farges, président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux, les partenaires de l’événement témoignent d’une volonté inédite pour réinventer la proposition. — Photo : Anne Cesbron

Confinements et contraintes sanitaires ont perturbé bien des secteurs. À la croisée des filières de l’évènementiel et du vin, l’organisation d’une grand-messe célébrant le monde viticole bordelais a particulièrement trinqué. Le tout dans un contexte d’érosions des publics et de réorientations stratégiques des salons professionnels qui a vu, en septembre 2020, la fusion du bordelais Vinexpo Holdings et du parisien Comexposium. Le salon Vinexpo, créé par la Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux en 1981 n’a d’ailleurs pas soufflé sa quarantième bougie. "L’événement business, le grand salon Vinexposium, se déroule désormais à Paris. Le marché s’est déplacé, également sur la foire allemande de Düsseldorf. C’est comme ça ", reconnaît Bernard Farges, président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB). Alors, quid de celui de Bordeaux ?

Des rendez-vous réunis en un seul

Depuis 1998, tous les deux ans, viticulteurs, négociants et gourmands se retrouvent sur les quais à l’occasion de Bordeaux Fête le vin. Annulé en 2020, le rendez-vous festif est repassé sous les fourches caudines de la Covid en 2021 ; plus encadrées, les dégustations se sont faites en intérieur chez les cavistes et les restaurateurs du territoire. Une première depuis la création de l’événement, une expérience a minima qui a toutefois donné des idées aux partenaires du nouvel événement. "Nous avons eu de bons échos, nous souhaitons conserver cette présence sur la métropole lors du premier week-end de la Bordeaux Wine Week, pour retrouver les dégustations sur les quais lors du deuxième week-end", poursuit Bernard Farges. "En discutant avec l’ensemble des partenaires, il est apparu que la CCI souhaitait également un événement professionnel, en conservant un symposium", rappelle le président de l’interprofession.

Picasso à la rescousse

Pour satisfaire les parties prenantes, les dix jours de festivités devaient également inclure d’autres propositions émanant de la filière et des instances touristiques et institutionnelles, tels que celles de la Jurade de Saint-Emilion, de l’Union des Grands Crus de Bordeaux, les WOW ! Meetings pour les professionnels autour des vins bios et certifiés ou encore l’exposition "Picasso, l’effervescence des formes" à la Cité du Vin dès le 15 avril 2022.

Pas un mot toutefois sur les indicateurs de réussite de la première Bordeaux Wine Week et sur sa périodicité. "La filière des vins de Bordeaux a à cœur de revenir devant ses clients, qu’ils soient cavistes, restaurateurs, mais aussi acheteurs éloignés et grand public. Notre mobilisation générale pour ce projet constitue un premier succès. Nous verrons à partir de cette édition si elle doit être annuelle ou bisannuelle. Quoi qu’il en soit, l’événement conservera son caractère populaire et bien tenu, qui se termine assez tôt en soirée. Il ne s’agit en aucun cas d’en faire une fête de la bière", prévient le co-organisateur.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition