Gironde

Agriculture

Investissement industriel

Bordeaux Families joue la carte du crémant

Par Romain Béteille, le 01 décembre 2023

La coopérative viticole girondine Bordeaux Families, qui réunit 300 adhérents, 70 propriétés et 5 000 hectares, accélère sa diversification dans le vin effervescent. Elle vient d’inaugurer un nouvel atelier dans lequel elle a investi 2 millions d’euros pour quasiment doubler sa production de crémant d’ici à deux ans.

Le crémant, vendu sous la marque Louis Vallon, représente aujourd’hui 25 % du chiffre d’affaires de la coopérative viticole girondine Bordeaux Families (38 M€ de CA).
Le crémant, vendu sous la marque Louis Vallon, représente aujourd’hui 25 % du chiffre d’affaires de la coopérative viticole girondine Bordeaux Families (38 M€ de CA). — Photo : Bordeaux Families

La coopérative viticole girondine Bordeaux Families, qui réunit aujourd’hui plus de 300 adhérents, accélère sur le marché du crémant de Bordeaux, qu’elle a investi il y a une dizaine d’années, dans une politique de diversification face à la crise économique de son marché principal, celui des vins tranquilles rouges.

Elle a récemment inauguré son nouvel atelier de production dans un bâtiment de 11 000 m2 à Saint-Romain-de-Vignague (Gironde), racheté au négociant La Guyennoise. Elle y a investi 2 millions d’euros pour y installer en mai 2022 de quoi élaborer des crémants, qu’elle commercialise sous la marque Louis Vallon. "Nous en avons profité pour rajouter du matériel, notamment des machines d’emboxage et de déboxage automatique, et automatiser la fin de ligne (mise en carton)", détaille Philippe Cazaux, directeur de Bordeaux Families.

Quatre millions de bouteilles

Rassemblant 5 000 hectares de vigne dont 610 en bio, la coopérative entend développer la part du crémant - 25 % - dans son chiffre d’affaires (38 M€ en 2022), et poursuivre une diversification au long cours. "Le marché de l’effervescent se porte bien, il valorise des marques dans une logique de consommation plus apéritive." Atteignant 10 millions de bouteilles vendues en 2022, le crémant de Bordeaux, mieux valorisé, bénéficie aussi d’un rendement supérieur. L’inconvénient : il est plus coûteux et long à produire, avec une récolte manuelle et précoce. "Nous produisons environ 2,5 millions de bouteilles de crémant par an et souhaitons atteindre 4 millions dans deux ans", poursuit Philippe Cazaux.

Le site de production, qui regroupe une douzaine de personnes, devrait transformer quatre postes d’intérims en CDI à temps plein pour accompagner la montée en cadence. À peine l’inauguration terminée, Bordeaux Families travaille en parallèle, sur le même bâtiment, à une unité de désalcoolisation de ses vins, motivée par un essor des bières sans alcool, "un marché où le vin reste encore en retrait. L’unité démarrera son activité en décembre", conclut le porte-parole de la coopérative.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition