Rouen

PGS : Le groupe rouennais étend son maillage et vise l'Europe

Par la rédaction, le 05 octobre 2012

Le spécialiste rouennais de la palette neuve et reconditonnée réalise coup sur coup deux opérations majeures pour son développement.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

En officialisant le 26septembre dernier la prise de contrôle de l'Alsacien ORTH (67), le leader français de la palette neuve et reconditionnée bouclait une période stratégique de son développement. Deux semaines à peine après l'annonce d'une prise de participation minoritaire au sein du Belge De Backer, le groupe rouennais dirigé par Jean-Louis Louvel amorçait clairement un changement de dimension qui lui ouvre pour les années à venir les marchés de plusieurs pays européens limitrophes.

Sept opérations depuis 2009
À quelques mois de fêter son vingtième anniversaire, PGS se fixe désormais pour objectif -symbolique- d'atteindre en 2013 les 200millions d'euros de chiffre d'affaires pour quelque 1.000 salariés directs. Objectif réaliste et réalisable, estime son patron Jean-Louis Louvel qui réalise avec le groupe Alsacien la septième opération de croissance externe de PGS depuis 2009! Après avoir conquis patiemment le marché du reconditionnement, l'entreprise rouennaise s'est positionnée à cette date sur celui du sciage et de la fabrication en intégrant les trois sites du réseau Technipal. Première étape d'une stratégie qui va mener PGS à la première place, avec la particularité d'être l'unique acteur du marché positionné à la fois sur le reconditionnement, le sciage et la fabrication de palettes. En intégrant le groupe ORTH et sa fabrique de palettes Jurapal, PGS «récupère» 27,6millions de chiffre d'affaires et près de 1,2million de palettes produites par an qui viennent s'ajouter aux 138millions d'euros de CA enregistrés en 2011 pour 15,5millions de palettes neuves produites et 14millions d'unités reconditionnées. Au-delà des chiffres, PGS renforce nettement ses positions dans une région où le groupe était jusque-là moins présent: «nous étions faibles en sites de fabrication dans l'Est, constate Jean-Louis Louvel. Avec cette opération, nous nous rapprochons de la frontière Allemande!» Le groupe poursuit ainsi sa stratégie de maillage du territoire avec l'ambition d'être «de plus en plus compétitifs dans un marché en crise» où la matière première, le bois, compte pour 75% du coût de fabrication d'une palette. Dans ce contexte, «sortir de France» est la prochaine étape -nécessaire- du développement du groupe: «d'où la prise de participation au sein de De Backer», rappelle Jean-Louis Louvel. Un partenaire historique de PGS en Belgique avec lequel le Rouennais vient de concrétiser «ses fiançailles, avant le mariage en 2013!», annonce le P-dg.

Un nouveau «coup» majeur en 2013!
Parfaite illustration de la méthode PGS: «nous avançons prudemment, sur de la dette bancaire», avant peut-être une ouverture de capital à laquelle Jean-Louis Louvel dit en effet réfléchir «pour financer dans les années à venir notre expansion». Car l'avenir du groupe est Européen, assure le dirigeant: «nous devrons sortir des frontières pour proposer à nos clients un interlocuteur Européen». C'est tout le sens de l'opération de rachat programmé du Belge De Backer ainsi que de la prise de contrôle du groupe ORTH. Deux opérations qui devraient être suivies en début d'année prochaine d'un nouveau «coup» majeur pour PGS, confirme le P-dg. Pour l'heure, Jean-Louis Louvel fixe ses priorités: la Belgique, l'Allemagne et l'Espagne où des implantations en propre sont déjà à l'étude, puis au-delà en Italie, Suisse et Royaume-Uni par le biais de partenariats industriels. Tout cela sans délaisser le territoire national où PGS «après dix années de croissance organique» poursuivra ses ouvertures de centres de reconditionnement «tout en surveillant s'il n'y a pas quelques opportunités à saisir!»

«C'est ce qui nous permet d'avancer très vite»
Mais sous ses airs d'homme pressé, Jean-Louis Louvel affiche la prudence d'un gestionnaire autodidacte qui connaît les métiers et les hommes de son entreprise: «les ressources humaines? C'est ce que je regarde en premier, avant le bilan», assure le P-dg qui revendique de n'avoir fermé aucun des sites qu'il a ouvert depuis vingt ans: «quand on reprend un site, c'est pour le développer. On s'enrichit des ressources de ces entreprises que l'on intègre, sans déshabillé le navire amiral! C'est ce qui nous permet d'avancer très vite». Jean-Louis Louvel qui pourra bientôt garnir un peu plus la vitrine de PGS d'un nouveau trophée, celui d'Entrepreneur de l'Année Nord de France qui lui a été décerné début octobre.

Guillaume Ducable

Palette gestion services
(Saint-Etienne du Rouvray) -P-dg: Jean-Louis Louvel -Effectif: 700 -CA 2011: 138M€ @email

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail