Caen

Banque

Le Crédit Agricole Normandie mise sur les relations humaines

Par Isabelle Evrard, le 10 février 2021

Avec la crise sanitaire, le Crédit Agricole Caen-Normandie s'est vu contraint d'accélérer l'accompagnement digital de ses clients, mais la banque normande reste attachée au maintien des relations humaines pour maintenir la proximité avec ses clients.

Daniel Epron, président du Crédit Agricole Normandie et Pascal Delheure, directeur général, restent optimistes sur la situation économique du territoire.
Daniel Epron, président du Crédit Agricole Normandie et Pascal Delheure, directeur général, restent optimistes sur la situation économique du territoire. — Photo : Isabelle Evrard

"Une année particulière sans aucun repère". C’est ainsi que Pascal Delheure, directeur général du Crédit Agricole Normandie, a qualifié l’année 2020, en dressant le bilan aux côtés du président Daniel Epron. Avec la crise sanitaire, la banque normande, qui compte 366 910 clients sociétaires (55 % de sa clientèle), a dû s’adapter et mettre un coup d’accélérateur sur l’accompagnement digital de ses clients, entrepreneurs et particuliers. " Les mêmes clients qui refusaient le paiement par carte bancaire sont les premiers à utiliser le paiement sans contact ", constate Pascal Delheure. " Nous avons enregistré une augmentation de plus de 52 % de ce type de paiement. "

Mais si l’heure est à la digitalisation, au télétravail et à la web conférence, pas question de faire une croix sur la proximité : " Nous avons voulu garder toutes les agences ouvertes : dans un monde qui fait de plus en plus de place au virtuel, il est important de conserver des relations humaines. Le cœur de notre métier réside sur la proximité avec nos clients, qu’ils soient particuliers ou professionnels ", confirme le directeur général qui annonce une nouveauté : " À terme, et quand nous serons sortis de crise, nous envisageons de transformer nos agences en véritables lieux de vie, avec pourquoi pas, des services de télémédecine ou des espaces de coworkings au sein même de nos locaux. Il nous faut réfléchir à de nouvelles utilités pour s’ancrer encore plus dans la vie de nos territoires. "

Apporter une aide aux plus jeunes

Si en 2020, le Crédit Agricole Normandie s’est associé au fonds d’urgence Covid-19 " Tous unis pour nos aînés " et a mobilisé 508 000 euros dans les départements du Calvados, Manche et Orne, la banque souhaite mettre l’accent sur le recrutement des jeunes en 2021. " Nous avons continué à recruter en 2020 quelque 119 nouveaux CDI et accueilli 180 stagiaires. Cette année, nous souhaitons doubler le nombre de stagiaires afin d’apporter un peu d’oxygène aux jeunes très impactés par cette crise ", avance Pascal Delheure.

L’actualité est aujourd’hui au traitement des PGE (Prêts garantis par l’État) : 3 188 clients ont pu en bénéficier, pour un montant total de 329,7 millions d’euros de crédits accordés. " Nos conseillers sont en train d’appeler tous nos clients pour savoir s’ils veulent le prolonger ou en prendre un deuxième ".
Mais le directeur général se veut optimiste sur l’évolution de la situation économique : " A chaque sortie de confinement, nous avons constaté une frénésie d’achats et notamment dans l’immobilier avec des ventes réalisées dans des temps records ! "

Daniel Epron, président du Crédit Agricole Normandie et Pascal Delheure, directeur général, restent optimistes sur la situation économique du territoire.
Daniel Epron, président du Crédit Agricole Normandie et Pascal Delheure, directeur général, restent optimistes sur la situation économique du territoire. — Photo : Isabelle Evrard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail