Normandie

Accompagnement

Coronavirus : la Région Normandie détaille ses aides pour les entreprises

Par Sébastien Colle, le 24 mars 2020

La Région Normandie mobilise 70 millions d’euros pour aider les entreprises normandes face à la crise du coronavirus.

Ouvriers sur un chantier de construction.
Les entreprises du bâtiment n'auront pas de pénalités en cas d'arrêt des chantiers, assure la Région Normandie. — Photo : DR

La Région Normandie a annoncé mobiliser 70 millions d’euros pour aider l’économie normande à traverser la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus Covid-19. « L’économie régionale connaissait un bel essor depuis trois ans, une dynamique qui ne doit pas être réduite à néant quand la crise du coronavirus sera derrière nous », déclare Hervé Morin, président de la Région.

Un montant qui vient s’ajouter aux mesures gouvernementales et conjointes Etat-Régions avec la mise en œuvre d’un Fonds national de solidarité pour les entreprises impactées, à hauteur de 1 milliard d’euros avec 250 millions d’euros portés par les Régions, dont 21 millions pour la Région Normandie (10,5 millions sur deux mois). Le dispositif de Fonds national de solidarité prévoit notamment une aide forfaitaire de 1 500 euros au plus sous la forme d’une subvention à toutes les entreprises individuelles et aux personnes morales (effectif inférieur ou égal à dix salariés, chiffre d’affaires hors taxe du dernier exercice clos inférieur à un million d’euros). Les entreprises pourront aussi bénéficier d’une aide complémentaire forfaitaire de 2 000 euros, si elles emploient au moins un salarié, sont dans l’impossibilité de régler leurs créances à trente jours et qu’elles n’ont pas eu de prêt de trésorerie de leur banque.

Plusieurs dispositifs mis en place

Prévues dès le début de semaine prochaine, les premières aides de la Région Normandie concerneront notamment le Prêt Covid 19-Trésorerie, une aide à la trésorerie en contrepartie d’un prêt bancaire remboursable sur quatre ans avec un différé d’un an. Destiné aux entreprises de toutes tailles, cet outil bénéficiera d’un abondement de 10 millions d’euros par la Région et puisera également dans les crédits initialement prévus (environ 40 millions d’euros) pour les dispositifs régionaux « classiques ». La collectivité normande a aussi décidé d’augmenter le plafond de garantie du Fonds régional de garantie, opéré via Bpifrance à hauteur de 90 % (contre 70 % jusqu’ici) sur tous les nouveaux prêts (de 3 à 7 ans). Enfin, le Prêt croissance TPE est désormais accessible aux entreprises qui ne peuvent justifier de trois ans d’existence.

La Région qui annonce, dans le même temps, travailler à la création d’un Fonds de solidarité régional, a décidé de reporter de six mois les échéances des créances régionales sur le remboursement des aides économiques de la Région (dispositifs Impulsions et ARME). Au total, ce sont plus de 600 entreprises qui devraient bénéficier de cette décision portant sur un montant de 12 millions d’euros.

L’exécutif régional s’est également engagé à poursuivre le règlement de ses prestataires et a annoncé, auprès des entreprises du bâtiment, son souhait de poursuite des chantiers en cours, mais qu’il n’y aurait pas de pénalités en cas d’arrêt des chantiers. De plus, la Région proposera une avance sur paiement majorée aux entreprises qui ont besoin d’être aidées pour redémarrer.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail