Maine-et-Loire

Industrie

Le mouliste CMO investit pour anticiper la relance

Par Olivier Hamard, le 15 juillet 2021

Le fabricant de moules pour la plasturgie et le composite CMO, basé à Sèvremoine en Maine-et-Loire, connait une forte baisse d'activité avec la crise sanitaire. Il mise sur une relance dès l'an prochain et investit à la fois en recherche et développement et dans son outil de production.

Yannick Genissel souhaite ouvrir un nouveau marché en proposant des moules permettant le surmoulage en tissu avec une technique innovante.
Yannick Genissel souhaite ouvrir un nouveau marché en proposant des moules permettant le surmoulage en tissu avec une technique innovante. — Photo : Olivier Hamard

Créée en 1984, l’entreprise CMO (2,2 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020, 23 salariés) conçoit et fabrique des moules pour la plasturgie et les matières composites. Elle exerce également une activité de modification d’outillage et d’usinage à façon pour des pièces à l’unité. La société de Sèvremoine (Maine-et-Loire) travaille à 80 % pour le secteur de l’automobile, mais aussi pour l’aéronautique et divers secteurs de l’industrie. "Nous avons la particularité d’être très polyvalents, indique Yannick Genissel, directeur général de CMO (Choletaise Moules Outillages). Nos moules sont utilisés avec différentes techniques, comme l’injection thermoplastique, le composite ou l’extrusion. Nous travaillons surtout de gros outillages en acier ou en aluminium, pour des machines de grande capacité."

La baisse de régime du secteur automobile est venue perturber la croissance de la PME des Mauges, qui atteignait 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019. Descendue à 2,2 millions d’euros en 2020, elle prévoit de réaliser entre 1,8 et 2 millions d’euros cette année. "Pour nous relancer, nous voulons nous positionner sur le nouveau secteur du surmoulage tissu, toujours pour les sous-traitants de l’automobile avec qui nous travaillons, confie Yannick Genissel, C’est un marché d’avenir, innovant et à forte valeur ajoutée."

Une nouvelle technique de surmoulage

Pour, entre autres, aborder ce nouveau marché, CMO lance son plan Horizon 2022 et prévoit un investissement d’1,6 million d’euros, soutenu pour moitié par France Relance. Il va permettre à la PME de 23 personnes de moderniser son outil, avec l’acquisition d’un équipement numérique et robotisé, de digitaliser ses ateliers, notamment la partie ajustage, et d’innover en recherchant des techniques pour optimiser les moules permettant le surmoulage en tissu de pièces existantes pour l’industrie automobile.

"Actuellement, on vient surmouler une pièce plastique puis effectuer le rembordement, en repliant le tissu sur les bords à la main ou automatiquement. Notre objectif est de proposer un outillage pour sortir la pièce surmoulée en une seule opération, précise Yannick Genissel. Cette technique existe déjà à l’étranger mais très peu de moulistes en France la maîtrisent."

Nouvelles perspectives

Le bureau d’études de CMO, composé de trois personnes, va travailler sur ce projet que le dirigeant, qui a repris l’entreprise fin 2018 après y être entré en 1997, envisage réellement comme une porte de sortie face à la crise qui perdure. " On nous annonce une reprise dans le secteur automobile pas avant octobre ou novembre, ce qui signifie pour nous des facturations qui n’interviendrons pas avant 2022, car nous avons des délais de trois à quatre mois pour les outillages neufs. La réussite de ce projet est donc très importante pour nous et nous espérons nous relancer dès 2022. "

Ce projet ouvrirait en effet de nouvelles perspectives à CMO et conditionnera aussi l’un des investissements prévus, puisque l’entreprise devra alors se doter alors d’une nouvelle machine. En attendant, elle commandera un premier équipement cet automne pour renforcer son parc, avant d’accélérer sa digitalisation en fin d’année.

Yannick Genissel souhaite ouvrir un nouveau marché en proposant des moules permettant le surmoulage en tissu avec une technique innovante.
Yannick Genissel souhaite ouvrir un nouveau marché en proposant des moules permettant le surmoulage en tissu avec une technique innovante. — Photo : Olivier Hamard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail