Grand Est

Énergie

450 millions d’euros investis pour brancher 5 gigawatts d’énergie renouvelable dans le Grand Est

Par Jean-François Michel, le 02 juin 2022

Le gestionnaire du réseau de transport de l’électricité RTE planche sur l’avenir du réseau électrique dans le Grand Est : les capacités de production d’électricité à partir d’énergie renouvelable, déjà en forte croissance dans la région, vont encore augmenter.

RTE et la collectivité ont investi 4 millions d’euros pour démonter 36 pylônes électriques à Amnéville.
RTE et la collectivité ont investi 4 millions d’euros pour démonter 36 pylônes électriques à Amnéville. — Photo : RTE

D’ici à 2030, le nouveau schéma de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR) anticipe le raccordement de 5 000 mégawatts de capacité de production d’électricité supplémentaires dans le Grand Est, pour un investissement total de 450 millions d’euros. Une somme répartie entre 330 millions d’euros pour la création de nouveaux ouvrages électriques et 120 millions d’euros pour renforcer les ouvrages électriques existants.

La charge financière reposant sur les producteurs, prévue via le paiement d’une quote-part, devrait être d’environ "75 000 euros par mégawatt", a indiqué Élisabeth Bertin, la déléguée régionale du gestionnaire public du réseau de transport d'électricité RTE dans le Grand Est, lors de la présentation du bilan électrique 2021 régional. Un surcoût par rapport aux estimations des premières moutures du S3REnR, qui donnaient une quote-part à 69 000 euros par mégawatt.

Cette augmentation ne devrait toutefois pas enrayer la dynamique de développement du parc électrique renouvelable dans la région. "Le parc EnR installé affiche une capacité de 7 602 mégawatts actuellement, soit une hausse de 8 % par rapport à 2021", souligne Élisabeth Bertin. "En dix ans, la capacité totale a augmenté de 78 %."

Le parc solaire en forte croissance

Avec les capacités installées, la production du parc électrique renouvelable couvre à elle seule près de 40 % de la consommation en Grand Est, pour un taux national de 25,3 %. Le Grand Est demeure ainsi la deuxième région la plus productrice d’énergie électrique à partir d’énergie renouvelable. Avec quelques détails contre-intuitifs : c’est le soleil qui porte l’essentiel de la dynamique. "La production d’énergie solaire a augmenté de 32,6 % en 2021, du fait du branchement au réseau en février 2021 de la centrale solaire de Marville, en Meuse, la deuxième plus grosse centrale photovoltaïque en France", détaille la déléguée régionale de RTE. Au total, le parc de production solaire représente aujourd’hui 928 mégawatts dans la région, soit +45 % par rapport à 2020. Du côté des productions hydraulique, éolienne et bioénergies, la dynamique reste importante, avec des augmentations respectives de la puissance installée de 9 %, 6 % et 16 %.

La validation par les services de l’État du S3REnR est attendue "au deuxième semestre, au plus tard courant novembre", estime Élisabeth Bertin, qui indique que ce nouveau document sera le premier "à la maille Grand Est". Jusqu’à présent cohabitaient trois schémas, correspondant aux trois anciennes régions administratives qu’étaient l’Alsace, la Lorraine et la Champagne Ardenne.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition