• Nantes

    Énergie

    Crise énergétique : le président de Lumiplan estime que "tous les watts ne se valent pas"

    04 octobre 2022

    Face à cette flambée du prix de l’énergie, le législateur vient de compléter le code de l’énergie pour permettre d’interdire toute publicité lumineuse, affiches éclairées et publicité numérique sur la voie publique ainsi que dans les aéroports, les gares et les arrêts de transports en commun. Pourquoi cet article de loi du 16 août 2022 s’applique-t-il aux panneaux publicitaires mais pas aux panneaux d’information ? Pourquoi le législateur a-t-il bien pris soin de protéger l’utilisation des panneaux d’information municipale ? "Parce que tous les watts ne se valent pas", assure Henry Gaillard, président de Lumiplan. L’entreprise dont le siège se situe près de Nantes (50 M€ de CA, 270 salariés), intervient dans la communication publique numérique (panneaux d’information), la mobilité (transports publics) et l’information touristique. Et le président de compléter : "Les panneaux d’information municipale font partie de la solution, pas du problème. Ces outils de communication sont utiles pour les collectivités locales et vont dans le sens de l’intérêt général. La consommation énergétique d’un panneau d’information municipale représente 0,1 % de la consommation énergétique moyenne d’une commune de 2 000 habitants."

Les dernières infos