Ressources humaines

Parteam se déploie en régions et veut accélérer sur le recrutement

Par David Pouilloux, le 04 janvier 2023

Le cabinet nantais de management de transition affiche une croissance de 50 % en un an. Ce spécialiste du temps partagé fournit des cadres indépendants aux PME et ETI pour des missions temporaires. Il se déploie en Nouvelle-Aquitaine et en Auvergne Rhône-Alpes et veut développer ses services sur le recrutement.

Sébastien Thouvenin et Pierre Bodineau, cofondateurs et associés au sein du cabinet Parteam.
Sébastien Thouvenin et Pierre Bodineau, cofondateurs et associés au sein du cabinet Parteam. — Photo : David Pouilloux

L’air du temps est à la transition, pas seulement écologique. Dans le monde de l’entreprise, en particulier quand une société est en pleine croissance ou en transformation, elle peut avoir besoin d’un nouveau collaborateur, et pas forcément en CDI. "Nous fournissons des cadres pour des missions de 2 ou 3 jours ou pour 2 ou 3 ans, résume Pierre Bodineau, cofondateur et directeur associé de Parteam, basé à Nantes. Pour nos candidats, ce sont des missions en temps partagé, et pour nos clients une prestation indispensable à un moment clé de la vie de l’entreprise."

Créé en 2019, le cabinet de management de transition est en forte croissance. En 2022, "nous avons réalisé 4 millions d’euros de chiffre d’affaires", déclare Pierre Bodineau. En 2021, le chiffre d’affaires de Parteam était d’un peu moins de 3 millions.

Alors que le cabinet compte quatre salariés, l’entreprise nantaise est en plein déploiement au niveau régional. "Nous allons ouvrir de 2 nouveaux bureaux avec 2 partenaires sur Bordeaux et sur l’axe Grenoble-Lyon, rapporte Pierre Bodineau. Nous nous inspirons du mode de développement des cabinets d’avocats, qui se déploient au plus près de leurs clients, en région." Ainsi, Laurent Camacho, à Bordeaux, et Stéphane Trezon, à Grenoble, vont s'associer au cabinet nantais. 

Autre volet du développement du cabinet : la volonté d’accélérer les services de recrutement pour les entreprises. "Nous avons procédé à 10 recrutements en 2022, nous voulons passer à 40 en 2023, ambitionne Sébastien Thouvenin. Nous avons créé une relation de confiance avec nos clients, et ils nous demandent de les accompagner pour leurs recrutements en CDI."

Un vivier de 400 candidats

Parmi les clients de Parteam, on compte 100 références, principalement des PME et des ETI. Parmi elles, des locaux, comme Lisaqua, le producteur de gambas made in Nantes, ou Cetih, le spécialiste de l’enveloppe de l’habitat, Lucas G, le constructeur vendéen de machines agricoles, le fabricant de meuble Gautier, et des références nationales comme Hermès, le PMU ou Appart’City… "Nous avons un vivier de 400 candidats à proposer", indique Pierre Bodineau.

"Nos candidats occupent des fonctions supports, comme DAF, DSI ou DRH, explique Sébastien Thouvenin, cofondateur et directeur associé. On apporte des compétences complémentaires à celles des entreprises avec qui l’on travaille. Si l’on mettait bout à bout toutes les missions que l’on a confiées à nos candidats, ce serait l’équivalent de 30 équivalents temps plein."

En 2022, environ un million de cadres ont le statut d’indépendant et les perspectives sont de 1,5 million pour 2030. "Il existe un mouvement de fond, souligne Sébastien Thouvenin. Les dirigeants doivent prendre conscience que le monde du travail, et son organisation, change. Face à la pénurie de talents, le temps partagé est une solution."

Travail d’équipe

La marque de fabrique de ce cabinet est sans aucun doute à chercher du côté du profil des deux dirigeants. Pierre Bodineau a 20 ans d’expérience en tant que DAF et Sébastien Thouvenin, 20 ans en tant que DSI. "Cette expérience est rassurante pour nos clients, qui recherchent des profils similaires à ce que l’on a été, s’amuse Pierre Bodineau. Parfois, ils nous proposent même de nous recruter." L’autre élément différenciant du cabinet nantais est l’attention portée à la capacité du candidat à s’intégrer dans une équipe. "Les compétences sont là, mais le comportement, la capacité à collaborer et à interagir est tout aussi déterminante, même pour une mission de courte durée, affirme Sébastien Thouvenin. Nous faisons passer des tests de comportement aux candidats et nous proposons aussi à nos clients de les passer pour évaluer leur capacité à travailler ensemble."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition