Loire-Atlantique

Tourisme

Camping-Car Park ouvre 130 nouvelles aires et agrandit son siège

Par Cyril Raineau, le 20 mai 2022

Bénéficiant notamment d'un effet Covid, la PME Camping-Car Park déploie en France ses aires de stationnement pour camping-car à vitesse grand V. Le chiffre d’affaires de l'entreprise basée à Pornic (Loire-Atlantique) devrait presque doubler entre 2021 et 2022.

Corinne Bruel et Laurent Morice, cofondateurs de Camping-Car Park à Pornic.
Corinne Bruel et Laurent Morice, cofondateurs de Camping-Car Park à Pornic. — Photo : Camping Car Park

Le besoin de grand air donne un coup d’accélérateur au développement de Camping-Car Park, en forte croissance. La PME de Pornic (Loire-Atlantique), cofondée en 2011 par Laurent Morice et Corinne Bruel (actionnaires majoritaires), gère 350 sites destinés aux campings caristes. 260 aires d’étapes, 80 campings municipaux et une dizaine d’aires de services maillent l’ensemble du territoire français. Cette année, la Belgique, l’Espagne et le Portugal seront également terres d’accueil d’emplacements.

Un chiffre d’affaires en forte progression

Le rythme des ouvertures est entré dans une cadence inédite. En 2021, la PME a créé 100 nouvelles aires. Depuis le 1er janvier 2022, 68 autres sites sont sortis de terre. "Ce sera 130 sur l’ensemble de l’année", précise Laurent Morice. "Cet été, nous gérerons 12 000 emplacements", précise le directeur général Olivier Coudrette. Ces déploiements trouvent leur traduction dans le chiffre d’affaires : de 10 millions d’euros en 2021, il a progressé de 130 % entre janvier et avril 2022 par rapport à la même période l’an passé, et s’établira, selon les prévisions, à 17 millions d'euros fin 2022.

Davantage d’aires de stationnements conduisent en effet mécaniquement à un gain d’activité. "Plus le réseau s’intensifie, plus c’est confortable pour les camping-caristes qui recherchent nos sites, c’est un phénomène qui s’auto-alimente", résume Laurent Morice.

Le développement des plateformes de location de camping-cars, qui assurent à leurs propriétaires un gain pécuniaire lorsqu’ils ne les utilisent pas, a pour effet de mettre davantage de camping-caristes sur les routes. Autre explication à une pratique assidue, la gamme des véhicules s’est élargie et améliorée au fil des années et de l’évolution des modes : van, fourgon aménagé, camping-cars plus grands et confortables. "Depuis 15 à 20 ans, la tendance sur le marché du camping-car est de l’ordre de +5 % par an", appuie Laurent Morice. Un rythme que le Covid et les confinements ont, selon Olivier Coudrette, largement amplifié. La France compterait ainsi 1,4 million d’adeptes, l’Europe 5 millions.

Les locaux du siège étendus

Le siège à Pornic va subir une extension livrée en avril 2023 pour 2 millions d’euros d’investissements.
Le siège à Pornic va subir une extension livrée en avril 2023 pour 2 millions d’euros d’investissements. - Photo : Camping Car Park

Toutes les aires de stationnement sont gérées à distance, via des outils connectés. "Notre modèle économique n’est viable qu’à travers une automatisation" de la gestion des sites, décrit le dirigeant. Le contact humain se fait, en cas de besoin, par téléphone : "En permanence, des opérateurs répondent aux campings caristes avec vingt secondes d’attente maximum".

Camping-Car Park, qui emploie à ce jour 80 collaborateurs (ils étaient 35 il y a deux ans), verra ses effectifs grossir de 40 salariés d’ici 2023. La même année, 1 000 m² de locaux supplémentaires seront livrés au siège de Pornic, ayant nécessité un investissement de 2 millions d’euros.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition