Bretagne

Réseaux économiques

Le Morbihannais Jean-Pierre Rivery prend la tête de la CCI Bretagne

Par Baptiste Coupin, le 08 décembre 2021

Le Morbihannais Jean-Pierre Rivery, président du holding Picama, ancien président de Diana Pet Food, a été élu à la tête de la CCI Bretagne. Le nouvel homme fort du réseau économique breton entend mettre le chef d’entreprise au centre du jeu consulaire. Il souhaite aussi engager la réflexion sur les équipements que la CCI a en gestion.

Le Morbihannais Jean-Pierre Rivery (à droite), nouveau président de la CCI Bretagne, félicité par son prédécesseur, Jean-François Garrec.
Le Morbihannais Jean-Pierre Rivery (à droite), nouveau président de la CCI Bretagne, félicité par son prédécesseur, Jean-François Garrec. — Photo : Baptiste Coupin

Après les CCI territoriales, la nouvelle mandature de la CCI Bretagne est lancée avec un nouveau président à sa tête. C’est le Morbihannais Jean-Pierre Rivery, 63 ans, président de la délégation de Vannes de la CCI du Morbihan et ancien président du Medef 56, qui a été choisi par ses pairs à la tête l’établissement consulaire. Il l’emporte face à Emmanuel Thaunier, ancien président de la CCI Ille-et-Vilaine, qui avait aussi fait acte de candidature.

Ancien président de Diana Pet Food, le géant de la nutrition animale basé à Elven, près de Vannes, Jean-Pierre Rivery est une figure de l’économie bretonne et un défenseur du territoire, ce qui lui a valu d’être fait chevalier de la Légion d’honneur en 2019. Aujourd’hui à la tête de la SAS Picama, à Vannes, Jean-Pierre Rivery soutient le développement d’entreprises bretonnes positionnées sur les ingrédients marins et l’alimentation animale (Polaris Lipid Nutrition, Effinov, Alinova…). Il est en outre administrateur d’Olmix et de Paulic Meunerie. "Mon engagement à poursuivre le travail dans la mandature qui s’ouvre est porté par la conviction que l’entreprise doit rester au centre du jeu consulaire, écrivait Jean-Pierre Rivery dans sa déclaration de candidature. Plus que jamais l’entreprise est la raison d’être des CCI, la crise sanitaire l’a montré et il est impératif de renforcer cette dynamique."

Un vice-président pour les "sujets stratégiques"

Au sein de la CCI Bretagne, Jean-Pierre Rivery va travailler aux côtés d’un bureau de 11 personnes (12 membres élus), renouvelé aux deux-tiers, et représentatif de tous les territoires. "Il faut savoir garder nos différences territoriales et prendre ce qu’il y a de bien dans chaque territoire. C’est fondamental", prévient le nouvel élu, qui remplace le Finistérien Jean-François Garrec en poste. Il sera secondé dans son action par quatre vice-présidents, les représentants des CCI territoriales de Bretagne (Évelyne Lucas, pour le Finistère ; Jean-Philippe Crocq, pour l’Ille-et-Vilaine ; Jean-Claude Balanant, pour les Côtes-d’Armor ; et Philippe Rouault, pour le Morbihan), ainsi qu’un vice-président en charge du développement économique, en la personne de Philippe Martineau, ancien trésorier de la CCI Bretagne. Ce dernier s’occupera plus spécifiquement des "sujets stratégiques" liés à l’environnement, à l’habitat, et aux filières "créatrices de valeur et d’emplois". Cette nouvelle fonction est une innovation bretonne. "La CCI de région n’est pas qu’une agence de moyens. C’est aussi une structure qui doit accompagner et construire. Je crois qu’il est important d’avoir une relation avec les entreprises dans un contexte de filières et de réinvention de notre écosystème", explique l’intéressé.

123 000 chefs d’entreprise bretons représentés

Véritable parlement des entreprises, la CCI Bretagne porte l’expression de plus de 123 000 chefs d’entreprise bretons. Dans un contexte de baisse des dotations de l’État depuis 2014, le réseau économique breton, qui emploie 850 salariés, n’entend pas moins continuer de peser sur la partie "accompagnement" et "services aux entreprises" et sur les grands enjeux de développement du territoire. "Au niveau régional, nous nous devons d’avoir une vision globale sur tout ce qui est équipements, prévient Jean-Pierre Rivery. Que ce soient les ports, les aéroports ou nos actifs du domaine maritime". Les sujets de la réindustrialisation, du commerce de proximité, de l’apprentissage ou du RSE sont aussi avancés comme étant clés. "Grâce aux CCI territoriales, nous avons un extraordinaire maillage local. À nous de donner l’impulsion, d’accompagner les entreprises et d’être une interface avec les services publics pour aller chercher de la croissance", conclut le nouveau président de la CCI Bretagne.

Le Morbihannais Jean-Pierre Rivery (à droite), nouveau président de la CCI Bretagne, félicité par son prédécesseur, Jean-François Garrec.
Le Morbihannais Jean-Pierre Rivery (à droite), nouveau président de la CCI Bretagne, félicité par son prédécesseur, Jean-François Garrec. — Photo : Baptiste Coupin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail