Nord

Textile

L'enseigne Phildar placée en procédure de sauvegarde

Par Elodie Soury-Lavergne, le 02 juillet 2020

L'enseigne nordiste Phildar vient d'entrer en procédure de sauvegarde. La mesure doit permettre à ce fabricant et distributeur de fil à tricoter et de prêt-à-porter en laine de rebondir. Dans un contexte d'évolution de la distribution, l'enseigne a été mise à mal par les mouvements sociaux de fin 2019, puis par la crise sanitaire du Covid-19. 

L'enseigne nordiste Phildar fabrique et distribue du fil à tricoter et du prêt-à-porter en laine.
L'enseigne nordiste Phildar fabrique et distribue du fil à tricoter et du prêt-à-porter en laine. — Photo : CCO Creative Commons

L’enseigne nordiste Phildar vient d’être placée en procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Lille Métropole. Détenu par l’Association Famille Mulliez (AFM), ce fabricant et distributeur de fil à tricoter (75 % de l’activité) et de prêt-à-porter en laine (25 %) était en difficulté depuis quelques années déjà. La crise sanitaire du Covid-19 est venue précipiter les choses.

Cette procédure doit permettre à l’enseigne de rebondir en disposant de « temps pour sa réorganisation ». Pour y parvenir, elle peut compter « sur le soutien toujours actif de son actionnaire ». Phildar, dont le siège se trouve à Neuville-en-Ferrain (Nord), réalisait en 2019 un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros, avec 233 salariés et une centaine de magasins. Son résultat net n’a pas été communiqué.

Une transformation trop lente

Si la marque Phildar a officiellement été lancée en 1946, ses origines remontent à la création, en 1903, d’une filature à Roubaix par les entrepreneurs Janssens et Mulliez. Au fil du temps, l’enseigne s’est adaptée pour poursuivre son activité : comme dans les années 1980, face à la récession du marché européen du fil ou plus récemment, face aux nouveaux modes de distribution, notamment l’e-commerce. « Mais ces évolutions n’ont pas été assez rapides », constate l’enseigne.

Eric Vandendriessche, PDG de Phildar, commente : « Après les difficultés d’activité dues aux mouvements sociaux de la fin d’année 2019, la crise du Covid a été un puissant révélateur : ce qui fonctionnait, fonctionne encore mieux. Ce qui était difficile l’est encore plus ». Autant d’événements qui « ont considérablement marqué l’activité de l’entreprise, et entamé ses réserves ». Pour l’heure, la direction et les administrateurs judiciaires se concentrent de concert sur la mise en œuvre rapide d’un plan de transformation de l’entreprise, et sur la recherche de solutions optimales de sortie de cette procédure de sauvegarde.

L'enseigne nordiste Phildar fabrique et distribue du fil à tricoter et du prêt-à-porter en laine.
L'enseigne nordiste Phildar fabrique et distribue du fil à tricoter et du prêt-à-porter en laine. — Photo : CCO Creative Commons

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail