Lille

Textile

Coronavirus : Damartex publie des résultats partiels en baisse

Par Jeanne Magnien, le 21 avril 2020

Chez Damartex, qui publie ses résultats annuels en juillet, la crise liée au coronavirus fait déjà ressentir ses effets sur l'exercice 2019-2020. Les résultats trimestriels du groupe textile sont en forte baisse sur certains secteurs d'activité.

Les nouvelles couleurs de Damart s'affichent désormais sur 450 m², en plein coeur de Lille.
Enseigne phare du groupe Damartex, l'enseigne Damart marque un repli de - 15,5 % sur les neuf premiers mois de l'exercice 2019-2020. — Photo : Florian Léger

Après une année 2018-2019 morose, marquée par une baisse des ventes sous l’effet conjugué des Gilets jaunes et du Brexit, Damartex voit se profiler un nouvel exercice en baisse. La faute, cette fois, à l’épidémie de Covid-19, déjà bien visible sur les résultats trimestriels du groupe textile nordiste, qui clôture ses comptes en juillet.

-26,4 % au mois de mars

Sur les neuf premiers mois de son exercice, Damartex enregistre une baisse de -3,2 %, à taux de change constants. Après un premier trimestre en légère baisse, à -0,3 %, corrigé par un deuxième à + 0,7 %, les résultats d’avril viennent doucher les espoirs d’une relance, avec un chiffre d’affaires qui décroche à - 10 %. Sur le seul mois de mars, la baisse de chiffre d’affaires s’établit à - 26,4 % (taux de change constants), précise un communiqué du groupe. 170 magasins ont fermé, et les difficultés liées aux transports ont affecté la vente à distance pour le groupe, qui a placé 40 % de ses quelque 3 300 salariés au chômage partiel. Le chiffre d’affaires de Damartex s’établit donc à 548,1 millions d’euros en avril, contre 565,1 millions d’euros à la même période l’an dernier.

Le pôle « Fashion » en berne

Les résultats sont particulièrement tirés vers le bas par les piètres résultats du pôle « Fashion », dont le chiffre d’affaires s’établit à 412,9 millions d’euros sur les neuf premiers mois, en recul de -4,9 % à taux de change constants. Là encore, le troisième trimestre vient plomber lourdement les chiffres, avec une contraction de -14,6 % des ventes. Les marques phares du groupe, Damart et Afibel, sont en retrait respectivement de -15,5 % et -11,3 % sur ce trimestre. Calibré pour être moteur d’activité pour le Groupe, le pôle « Home & Lifestyle », limite la casse, avec une progression de +0,6 % sur les neuf premiers mois, et un chiffre d’affaires de 118,4 M€, dû à la bonne performance de la marque Coopers of Stortford, en hausse de +21,6 % sur le dernier trimestre. Le chiffre d’affaires de l’enseigne 3 Pagen est quant à lui en repli de -5,3 %.

La bonne santé du pôle « Healthcare »

Enfin, le pôle « Healthcare » est lui en progression de 13,8 % sur la période, à 16,8 millions d’euros de chiffre d’affaires. Constitué de Sedagyl et de Santéol, un prestataire de santé à domicile (PSAD) spécialisé dans l’assistance respiratoire, basé à Strasbourg, qui a intégré Damartex en janvier dernier, le pôle enregistre une hausse de 31,6 % sur le trimestre.

Sans s’avancer quant à son chiffre sur l’ensemble de l’exercice, Damartex « anticipe de lourdes pertes », et fait acte d’une dette financière dégradée fin mars à -81,4 millions d'euros. Néanmoins, le groupe rassure et « estime être en mesure de faire face aux conséquences » de l’arrêt soudain de l’activité survenu le mois dernier.

Les nouvelles couleurs de Damart s'affichent désormais sur 450 m², en plein coeur de Lille.
Enseigne phare du groupe Damartex, l'enseigne Damart marque un repli de - 15,5 % sur les neuf premiers mois de l'exercice 2019-2020. — Photo : Florian Léger

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail