• Ressources humaines

    Travail à distance, en présentiel ou chômage partiel : la situation des personnes vulnérables au Covid-19 évolue encore

    12 novembre 2020

    Nouvelle doctrine pour les travailleurs à risque face au Covid-19. Un décret revient sur la marche à suivre en entreprise pour les protéger - le Conseil d’État avait invalidé le précédent texte, jugé trop restrictif. Sont donc redéfinies les catégories de personnes vulnérables (pathologies lourdes, obésité, mais aussi seniors de plus de 65 ans et femmes enceintes de plus de six mois). Elles ne peuvent être placées en chômage partiel, à leur demande et sur présentation d’un certificat médical, qu’à deux conditions : elles ne peuvent pas télétravailler à 100 % ou l’entreprise ne peut pas mettre en place les mesures renforcées, indiquées dans le décret (isolement et nettoyage du poste de travail, adaptation des horaires, etc.). En cas de désaccord avec l’employeur sur ce dernier point, le salarié "saisit le médecin du travail" et, en attendant, est placé en activité partielle. Quant aux travailleurs non-salariés, le gouvernement rappelle qu’ils peuvent demander un arrêt de travail dérogatoire sur declare.ameli.fr.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos