• France

    Conjoncture

    L'économie restera convalescente au premier semestre 2021, mais les entreprises devraient redresser la tête

    12 mars 2021

    Vers une croissance paradoxale en 2021. Le PIB devrait progresser, sur la première moitié de l’année, au rythme d’1 % par trimestre, selon l’Insee. À condition que les restrictions sanitaires s’allègent dès la mi-avril. Malgré ce semblant de reprise, l’économie continuerait toutefois à tourner au ralenti (à 4 % sous son niveau d’avant-crise, puis 3 % au printemps) et à détruire des emplois salariés (-77 000 d'ici fin mars), d’où le rebond attendu du chômage à 8,5 % au premier trimestre (+0,5 point en trois mois). La consommation devrait rester hésitante, et l’investissement dynamique (+2 % attendus, après -9,6 % en moyenne, l’an dernier). Idem pour le taux de marge des entreprises, espéré à 31,3 % (après 29,3 % en 2020, -3,9 points en un an), en partie grâce à la baisse des impôts de production et le déplafonnement du fonds de solidarité. "Mais les trajectoires sectorielles seraient très différentes", prévient l’Insee. Les transports, l’hébergement-restauration et certains services (loisirs, culture…) devraient ainsi rester englués dans la crise, voire s’y enfoncer encore.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos