• France

    Formation

    En plein essor mais très coûteux, l’apprentissage est dans une "impasse financière", avertit la Cour des comptes

    23 juin 2022

    Un succès fou, mais à quel prix ? Vantée par le gouvernement, la récente ruée sur l’apprentissage est loin d’avoir impressionné la Cour des comptes. "Le développement de l’alternance […] n’apporte pas suffisamment de réponses aux jeunes en situation de fragilité, ni aux entreprises rencontrant des difficultés de recrutement", tranche l’institution. Les bénéficiaires d’un contrat sont en effet de plus en plus diplômés et la "libéralisation de l’offre", introduite en 2018, favorise les formations rentables, au détriment de celles "peu attractives, pourtant nécessaires aux entreprises". Pis, le boom de l’alternance est un gouffre pour l’État, accusé d’avoir voulu cet essor, sans en avoir anticipé les conséquences. Résultat, une "impasse financière", symbolisée par le déficit chronique de l’organisme France compétences (-7,8 milliards d'euros en 2020-2021) et un doublement des dépenses d’apprentissage en quatre ans (11,3 Md€ en 2021, dont 5,2 Md€ d’aides aux employeurs, +163,8 % en un an !). Pour stopper l’hémorragie, la Cour des comptes réclame notamment l’arrêt de la prime à l’embauche, censée être prolongée jusqu’à la fin de l’année, ainsi que la mise à contribution des entreprises.

Les dernières infos