• France

    Financement

    Coronavirus : les mesures d'urgence ne vont pas toujours aux entreprises qui en ont le plus besoin

    20 avril 2021

    Les aides d’urgence aux entreprises n’ont pas (trop) manqué leur cible. C’est la conclusion d’un rapport d’étape du Comité de suivi et d’évaluation de ces mesures, mis en place par le gouvernement. Il se concentre sur le fonds de solidarité, l’activité partielle, les reports de charges sociales et les prêts garantis par l’État. Soit 206 milliards d’euros distribués à fin mars 2021 (9 % du PIB). Ce premier bilan s’attarde sur la période de mars à septembre 2020. 3,7 millions d’entreprises se sont alors partagé 163 Md€. Celles qui en avaient le plus besoin en ont globalement profité. Dans l’hébergement-restauration, les trois quarts des aides sont ainsi allées à des entreprises en proie à une chute de chiffre d’affaires supérieure à 60 %. Idem dans l’industrie des transports (à 55 %). Mais il y a aussi eu des ratés : 14 % des subventions ont été versées à des sociétés en croissance au deuxième trimestre 2020 (et 38 % dans l’information-communication, toutes aides confondues). Plus étrange, le comité note, sans pouvoir l’expliquer, un moindre recours des entreprises à la santé financière la plus fragile. Pour autant, ces mesures "ont permis de réduire fortement, au moins à ce jour, le nombre d’entreprises insolvables ou défaillantes", estime le rapport.

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos