Industrie

Technature : La capacité de production doublée

Par Isabelle Jaffré, le 04 avril 2014

L'entreprise de Dirinon, en croissance depuis plusieurs années, a investi en 2013 autour de 2 M€ pour une extension et de nouvelles machines.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

À la fois loin des regards et proche de la RN165, l'entreprise de cosmétiques Technature continue de grandir, mine de rien. Depuis Dirinon, elle livre 450 clients du monde entier (France, Europe et reste du Monde, à un tiers chacun) en produits cosmétiques, principalement des masques (80 %), sa spécialité. Elle fabrique les produits, mais peut aussi s'occuper des emballages selon les demandes des clients. La PME de 65 salariés a investi, à partir de fin 2012, deux millions d'euros pour doubler sa capacité de production. Une extension de l'usine à permis de passer à près de 5 000 m² et d'intégrer de nouvelles machines. L'entreprise est désormais prête à faire face à une nouvelle hausse de l'activité. « Sur les quatre dernières années, nous avons fait deux fois plus de 20 % de croissance. Aujourd'hui, on ne tourne qu'en un huit. On a de la marge », indique le président de Technature, Pierre Morvan. Sur le dernier exercice, 2012-2013, le chiffre d'affaires a atteint 9 millions d'euros, soit environ 30 % de croissance avec un résultat positif (le montant n'a pas été révélé). « Pour 2013-2014, on sera autour de +20 % », estime le dirigeant.

Deux innovations par an

Depuis l'année dernière, Technature a aussi doublé son effectif en R & D (6 personnes) et le nombre de ses commerciaux (6 également). « L'innovation est indispensable dans notre métier : nous sortons deux nouveautés par an », explique Pierre Morvan. Le taux de renouvellement des produits est impressionnant : un tiers ! « Si on n'innove pas, on a vite fait de tomber. » La prochaine « nouveauté mondiale » de Technature sera présentée en avril au salon In Cosmetics de Hambourg. Mais pour le moment motus et bouche cousue. L'effet de surprise est important dans le secteur. « On a déjà vu des produits ne pas fonctionner car les acheteurs ne le percevaient pas comme innovant, pourtant il l'était d'un point de vue purement technique. Nous avons besoin d'un facteur "Ouah !" » Technature a d'ailleurs reçu en novembre un prix de l'Inpi (Institut national de la propriété industrielle) pour sa démarche de propriété intellectuelle. « On marche surtout avec des enveloppes Soleau car avec les brevets, nous devons révéler les formules. On en dépose donc assez peu, déclare le dirigeant. Au final, on sait que l'on sera copié et on a aucun moyen de le prouver. Donc on innove tout le temps. C'est le seul moyen de progresser. »

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture