Bretagne

Agroalimentaire

Porc : Aveltis et Prestor actent leur fusion

Par Pierre Gicquel, le 19 décembre 2017

La fusion des coopératives finistériennes Aveltis et Prestor interviendra le 1er janvier. Avec 700 millions d'euros de chiffre d'affaires consolidé, les deux entités comptent sur des économies d'échelle et la sécurisation des débouchés pour les éleveurs.

Porcs d'élevage.
Porcs d'élevage. — Photo : CC BY 2.0_K-State Research and Extension

Les coopératives finistériennes Aveltis (Landivisiau) et Prestor (Kersaint-Plabennec) se regroupent pour créer un géant de la production porcine. Cette fusion, effective dès le 1er janvier 2018, ne sera entérinée qu'en juin, après les assemblées générales des deux groupements. Les deux coopératives avaient déjà créé en juin dernier un groupement d'Intérêt économique (GIE) Éleveurs de Porcs en France pour commercialiser ensemble leur production.

700 millions d'euros de CA consolidé

Prestor, troisième coopérative porcine française avec près de 1,8 million de porcs produits par an, compte aujourd'hui 550 producteurs adhérents en Bretagne et Loire-Atlantique (pour 400 salariés) et présente un chiffre d'affaires de 255 millions d'euros en 2016. Aveltis, deuxième coopérative française avec près de 3 millions de porcs charcutiers commercialisés par an, compte 620 producteurs adhérents répartis sur le Grand Ouest et 450 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016. Ce qui porte leur chiffre d'affaires consolidé à un peu plus de 700 millions d'euros.

Économies d'échelle

La fusion d'Aveltis et Prestor devrait permettre des économies d'échelle tout en sécurisant les débouchés pour ses éleveurs. Avec en ligne de mire la première coopérative française, la Cooperl de Lamballe (Côtes-d'Armor), ses 2 700 adhérents, 7 000 salariés et ses 5,8 millions de porcs produits pour 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires. « Cette fusion permettra de valoriser l’ensemble des fonctions techniques, sanitaires, environnementales, commerciales, d’améliorer et d’optimiser notre compétitivité dans les élevages », ont commenté Philippe Bizien et Guillaume Roué, respectivement présidents d'Aveltis et de Prestor, dans un communiqué.

Porcs d'élevage.
Porcs d'élevage. — Photo : CC BY 2.0_K-State Research and Extension