Industrie

LTB : L'air porteur des climatiseurs

Par Thomas Giraudet, le 04 septembre 2009

Fabricant international de climatiseurs, LTB ambitionne de doubler son chiffre d'affaires d'ici à cinq ans. Le tertiaire est identifié comme l'un des relais de croissance.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Basée à Clohars-Carnoët, au sud de Quimperlé, LTB (Le Thermodynamique de Bretagne) vient de fournir un refroidisseur d'huile pour les chantiers STX. Le produit sera installé sur le méthanier Provalis, en maintenance à Saint-Nazaire. Le secteur maritime représente environ la moitié des trois millions d'euros de chiffre d'affaires de l'entreprise fabricante de climatiseurs en petites séries. D'un produit unique à la centaine d'unités, la PME réalise autant de machines standards que de produits sur-mesure, sur ces trois chaînes de production. Sur les bateaux, LTB intervient sur les pièces de vie: passerelles, cuisines, chambres, salle des machines...




300.000 € en R & D

Selon la direction, la part de marché dans le maritime international avoisinerait les 20%. La société exporte à hauteur de 70%, dans 17 pays, allant de l'Europe du Nord à la Chine en passant par la Corée ou la Turquie. «La plus-value technique demeure notre seule raison d'être, avance Jérôme Ribault, le directeur commercial. Dans les climatiseurs, l'innovation ne crée pas de rupture. Le mécanisme est connu de tous depuis le XIXesiècle. L'innovation réside ici dans les applications telles que l'encombrement, la puissance, l'efficacité énergétique ou la régulation fine de la température des climatiseurs.» Chaque année, c'est près de 10% du CA qui est investi en recherche et développement afin d'éditer régulièrement cinq à six produits neufs.




Centres commerciaux, un axe de développement

En 2009, LTB, fondée par Claude Chatron, fête ses dix ans. Pour la première fois depuis quelques années, l'exercice en cours devrait rester stable. L'habitude avait été prise d'engranger entre 15 et 35% de croissance par an, tout marché confondu. «Nous sommes liés aux investissements, or la visibilité est réduite dans l'industrie, explique Jérôme Ribault. Mais des perspectives existent dans le maritime et les services.» Pour preuve, le dirigeant avance des contrats de rénovation de matériel de climatisation dans des immeubles en régions parisiennes et lyonnaises. Mais LTB regarde aussi de près tous projets de centres commerciaux. «C'est un axe de développement évident. Cela renforcerait aussi notre présence dans l'Hexagone.À cinq ans, on ambitionne de doubler le chiffre d'affaires pour le faire passer à six millions d'euros», conclut Jérôme Ribault.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail