Agriculture

Le finistérien Kerhis rachète le pôle agricole du Groupe Cogeser à Toulouse

Par Isabelle Jaffré, le 27 novembre 2018

L’éditeur finistérien de logiciel spécialisé dans l'agriculture Kerhris vient d’annoncer le rachat de trois entreprises à Toulouse.

L'équipe de Kerhis grandit à vue d'oeil: une dizaine d'embauches sont prévues chaque année jusqu'en 2025.
L'équipe de Kerhis grandit à vue d'oeil: une dizaine d'embauches sont prévues chaque année jusqu'en 2025. — Photo : Kerhis

L’éditeur de logiciel de Châteaulin Kerhis (74 salariés, 6 M€ de CA) annonce le rachat du pôle agricole du Groupe Cogeser (56 salariés, 6,60 M€ de CA) composé des sociétés Agrisis, IDA Informatique et Sigalis, basées à Toulouse. Cet éditeur de gestions commerciales métier dédiées aux coopératives et négoces agricoles, distributeurs d’agro-fournitures aux collecteurs de céréales compte près de 180 clients. Kerhis double ainsi son activité et devient le premier partenaire informatique des collecteurs agricoles français. La société finistérienne n’en est pas à son coup d’essai. En 2017, elle rachetait déjà Gicasa Informatique. Le groupe emploie désormais 130 personnes pour un chiffre d’affaires consolidé de plus de 12 M€.

« Ce rapprochement est l’aboutissement d’une démarche stratégique mûrement réfléchie. L’union de nos compétences métier et informatique garantit une pérennité et une évolutivité de nos solutions sur le marché céréales, agro-distribution et distribution grand public pour lequel nous œuvrons depuis 30 ans », explique Frédéric Berger, directeur délégué de Kerhis et fondateur du pôle agricole du Groupe Cogeser.

L'équipe de Kerhis grandit à vue d'oeil: une dizaine d'embauches sont prévues chaque année jusqu'en 2025.
L'équipe de Kerhis grandit à vue d'oeil: une dizaine d'embauches sont prévues chaque année jusqu'en 2025. — Photo : Kerhis

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture