Côtes-d'Armor

Métallurgie

Spécialisé dans la construction d'ouvrages métalliques, SMB agrandit ses ateliers bretons

Par Véronique Rolland, le 14 juin 2021

Sur son site de Ploufragan, la Société Métallique de Bretagne (SMB) termine la réalisation d’un hall de fabrication venant étoffer les 18 000 mètres carrés existants. Pour ce spécialiste de la conception et de la construction d’ouvrages métalliques complexes, l’enjeu est majeur : poursuivre sa diversification et gagner en autonomie.

Les charpentes métalliques de SMB ont permis de réhabiliter la Tour Silex 2 à Lyon.
Les charpentes métalliques de SMB ont permis de réhabiliter la Tour Silex 2 à Lyon. — Photo : DR

Filiale du groupe strasbourgeois Soprema depuis 2006, la SMB s’agrandit de 2 000 mètres carrés, ce qui va porter la surface totale de ses locaux à 20 000 mètres carrés. Implantée dans les Côtes-d’Armor depuis 1926, elle a d’abord su gagner ses galons au niveau national dans le domaine du bâtiment industriel et commercial. "Nous sommes parmi les sept entreprises françaises à bénéficier de la qualification 2414, pour notre compétence dans les ouvrages de technicité exceptionnelle", souligne Dominique Dhier, le directeur général. L’entreprise de 100 salariés a amorcé le tournant de la diversification depuis une dizaine années, en s’orientant vers les ouvrages d’art, les ouvrages maritimes et fluviaux (comme les barrages) et les structures combinant verre et acier. Son expertise lui a valu de réaliser des ouvrages prestigieux tels que le stade de Nice ou la tour Silex 2 à Lyon. "Pour l’heure, ces axes de développement représentent à peine 10 % de notre chiffre d’affaires porté à 24 millions d’euros, indique Dominique Dhier. C’est encore insuffisant. "

Miser sur la diversification

Afin de donner un coup d’accélérateur à sa politique de diversification, la SMB investit 2,6 millions d’euros dans un nouvel atelier de 110 mètres de long et les machines qui l’abriteront, notamment une découpeuse de 30 mètres de long et deux ponts roulants de 12,5 tonnes. L’objectif : développer l’activité dédiée aux ouvrages d’art. "Jusqu’à présent la prestation de découpe était sous-traitée. Avoir la maîtrise complète du processus nous permettra d’être plus réactifs pour répondre aux demandes des clients. Mais la valeur de l’entreprise est d’abord dans le personnel compétent qui la constitue", indique le dirigeant breton.

Autre axe de développement, l’ingénierie et la conception d’ouvrages verre et acier, dont la fabrication est confiée à des entreprises spécialisées. Un marché à forte valeur ajoutée qui concerne majoritairement des constructions de prestige. D’ici à quatre ans, ces deux axes de diversification devraient représenter chacun 20 % de l’activité. Une stratégie doublée d’une reconquête territoriale. "Nous avions déserté quelque peu le marché breton dans lequel nous comptons bien nous redéployer".

Les charpentes métalliques de SMB ont permis de réhabiliter la Tour Silex 2 à Lyon.
Les charpentes métalliques de SMB ont permis de réhabiliter la Tour Silex 2 à Lyon. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail