Côtes-d'Armor

Agriculture

Porc Armor Evolution franchit la barre des deux millions de porcs commercialisés dans un marché dégradé

Par Matthieu Leman, le 22 juin 2021

A l'occasion de la présentation de son rapport d'activité 2020, le groupements d'éleveurs de porcs Porc Armor Évolution a dévoilé une dynamique de développement qui n'a pas été freinée par la crise du Covid.

Philippe Lecornué est, depuis 2016, le président de Porc Armor Évolution.
Philippe Lecornué est, depuis 2016, le président de Porc Armor Évolution. — Photo : Matthieu Leman

"Produire des porcs que le marché demande", tel est l’un des credo de Porc Armor Évolution, groupements d'éleveurs de porcs basé à Loudéac. Le troisième groupement d’éleveurs de porcs français présentait, le 21 juin, son rapport d’activité 2020.

L’année a été mitigée, avec un premier semestre commercialement favorable et un second dégradé, à cause de l’augmentation des coûts des matières premières, notamment alimentaires. Ce dernier poste représentant 68 % du coût de revient d’un animal, l’envolée des prix des céréales et des protéines a entamé la rentabilité voire la trésorerie des éleveurs. Pour produire un kilo de viande, il faut "dépenser" 2,78 kilos d’aliments pour les animaux. Parallèlement, le prix du porc baissait de 7,09 % sur une année, pour une cotation moyenne de 1,39 euro contre 1,496 euro en 2019.

17,2 millions d'euros d'investissements des adhérents

2,02 millions de porcs ont été commercialisés (+ 4,90 % sur un an) pour un chiffre d’affaires global de 312 millions d’euros. Le groupement a recueilli 50 adhésions supplémentaires, pour un total de 613, dont les deux-tiers sont naisseurs engraisseurs. Les autres, naissages associatifs, font naître mais confient ensuite l’engraissage à d’autres professionnels. Ils ont représenté 600 000 porcs commercialisés.

Seize "jeunes" éleveurs (moins de 40 ans) se sont installés dans l’année pour un coût moyen d'installation qui s’élève à 4 000 euros par truie. L’installation moyenne comprenait 250 animaux. Globalement, les investissements des adhérents ont concerné 37 500 m² de surface pour un montant de 17,2 millions d’euros.

L’année a également été marquée par l’augmentation des exigences réglementaires en terme notamment de bien-être animal et de biosécurité.

Le groupement, présidé depuis 2016 par Philippe Lecornué, a franchi la barre des 80 salariés. Il est présent dans quinze départements du Grand Ouest. En septembre, il devrait lancer une plateforme internet de vente de matériaux et de matériel.

Philippe Lecornué est, depuis 2016, le président de Porc Armor Évolution.
Philippe Lecornué est, depuis 2016, le président de Porc Armor Évolution. — Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail