Strasbourg
Nicolas Théry quitte la présidence du Crédit Mutuel Alliance Fédérale, Daniel Baal devrait lui succéder
Strasbourg # Banque # Nominations

Nicolas Théry quitte la présidence du Crédit Mutuel Alliance Fédérale, Daniel Baal devrait lui succéder

S'abonner
Nicolas Théry, lors de la présentation du conseil stratégique 2024-2027, début janvier au Zénith de Strasbourg — Photo : Fabrice Voné

Après dix ans passés à la présidence du Crédit Mutuel Alliance Fédérale dont le siège est à Strasbourg, Nicolas Théry quitte ses fonctions à la tête de la 9e banque de la zone euro qui vient d’enregistrer un résultat net atteignant 4,1 milliards d’euros en 2023 et des capitaux propres de 62,4 milliards d’euros. Le dirigeant a d’abord informé l’ensemble des collaborateurs de la banque mutualiste, par mail, avant qu’un communiqué de presse officialise sa décision. L’ancien énarque, âgé de 58 ans et qui avait encore présenté début janvier le plan stratégique 2024-2027 du "Crédit Mut", se "consacrera pleinement aux défis de la révolution écologique, climatique et solidaire, en tant que conseiller du nouveau président élu et président des fondations Crédit Mutuel Alliance Fédérale et pour la lecture", indique le communiqué. Il proposera le nom de Daniel Baal, directeur général du groupe avec qui il forme un duo depuis 2017, pour lui succéder à l’issue d’un conseil d’administration prévu le 5 mars avant validation, un mois plus tard, par la chambre syndicale et la confédération nationale du Crédit Mutuel. De son côté, Daniel Baal devrait être remplacé par Eric Petitgand, actuel directeur général adjoint de l’entité mutualiste.

Strasbourg # Banque # Nominations