Bordeaux

Immobilier

Le promoteur immobilier Anthélios dévale vers les stations alpines

Par Anne Cesbron, le 06 février 2019

Direction les stations alpines pour le promoteur immobilier bordelais Anthélios (32 collaborateurs, 65 millions d'euros de chiffre d'affaires). Il poursuit sa diversification avec trois opérations signées de sa marque Skadi : des résidences secondaires haut de gamme au coeur de prestigieuses stations de ski. 

Alexandre Pallas, fondateur et PDG du promoteur immobilier bordelais Anthélios, et son associé Gilbert Peyre, directeur général.
Alexandre Pallas, fondateur et PDG du promoteur immobilier Anthélios, et son associé Gilbert Peyre, directeur général, veulent faire passer le chiffre d'affaires de 65 millions d'euros en 2018 à 120 millions à horizon 2021. — Photo : Anne Cesbron

Le soleil et le vent du large lui manquaient. Nous sommes en 2005, Alexandre Pallas, promoteur immobilier originaire de Blaye (Gironde), ferme une parenthèse de quinze années passées à Paris et rejoint Mimizan-Plage. Il saisit une opportunité en front de mer et fonde le promoteur immobilier Anthélios. « Cette première opération, complexe, entre dune et bunker, a forgé les fondamentaux du groupe », se souvient le PDG, qui décidait alors de faire de Bordeaux sa base pour un développement régional.

Depuis, l’homme a hissé l’endurance au rang de valeur cardinale. « Il nous en a fallu pour résister à la crise de 2008 », se souvient-il. Pas mal de flair aussi. « Comprenant que le marché allait se serrer, j’ai déstocké, ce qui m’a permis de passer 2008 sans angoisse », précise-t-il. Une fois le vent glacé de la crise financière passé, Alexandre Pallas s’est estimé « suffisamment entraîné pour enfiler son maillot de compétiteur et accélérer. »

Diversification réussie dans l'ancien

En 2012, une association opérationnelle avec le Crédit Agricole régional vient conforter la croissance régulière d’Anthélios et le développement de ses métiers, et filiales, dans l'aménagement, la construction et la commercialisation. L’équipe de quatre personnes, qui opérait jusqu’alors dans les programmes neufs, se positionne sur le segment de la rénovation et de la réhabilitation des immeubles anciens.

« C’est un marché très complémentaire au neuf qui nous permettait de répondre aux besoins d’une autre catégorie d’acquéreurs, qui représente aujourd'hui 20 % du chiffre d'affaires ». Un succès qui a poussé Anthélios à voir au-delà des quartiers historiques bordelais, pour se positionner sur des réhabilitations prochaines à Annecy, Lyon et Paris. « Ce que nous avons fait à Bordeaux, nous allons le dupliquer là où le groupe dispose de bureaux », précise Alexandre Pallas.

Un millier de logements en portefeuille

L'arrivée de Gilbert Peyre en tant que directeur général associé en 2016 apporte un nouvel élan, avec « un doublement du chiffre d'affaires et des effectifs en deux ans », se félicite Alexandre Pallas. Le chiffre d'affaires 2018 s'établit à 65 millions d'euros. Le groupe compte 32 collaborateurs et envisage une quinzaine de recrutements cette année. « Nous sommes à un moment charnière, avec la mise en chantier de tous les dossiers montés ces deux dernières. Nous avons 1 000 logements en portefeuille », avance Gilbert Peyre, qui table sur un chiffre d'affaires de 120 millions d'euros à horizon 2021. Les premiers lancements commerciaux en Ile-de-France vont intervenir dans le Val d'Oise, le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine.

La filiale et marque Skadi, nouvellement créée, porte trois opérations à Megève et Courchevel, soit plus d'une centaine de logements. « Nous souhaitons accompagner les stations de ski sur les questions du développement été-hiver de leur territoire et de la notion de réversibilité », poursuit le directeur général. Ces opérations seront mises sur le marché en fin d'année et annonce « une vraie stratégie d'implantation sur ces nouveaux territoires ».

Alexandre Pallas, fondateur et PDG du promoteur immobilier bordelais Anthélios, et son associé Gilbert Peyre, directeur général.
Alexandre Pallas, fondateur et PDG du promoteur immobilier Anthélios, et son associé Gilbert Peyre, directeur général, veulent faire passer le chiffre d'affaires de 65 millions d'euros en 2018 à 120 millions à horizon 2021. — Photo : Anne Cesbron

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture