Nouvelle-Aquitaine

Finance

Bpifrance Nouvelle-Aquitaine à la manœuvre pour la relance

Par Astrid Gouzik, le 29 mars 2021

Alors que la crise économique liée au Covid-19 mettait à mal l’économie locale, Bpifrance Nouvelle-Aquitaine a multiplié les dispositifs de soutien aux entreprises en 2020.

En 2020, plus de 40 entreprises néo-aquitaines ont bénéficié des dispositifs du plan de relance pour un montant de 28 millions d'euros.
En 2020, plus de 40 entreprises néo-aquitaines ont bénéficié des dispositifs du plan de relance pour un montant de 28 millions d'euros. — Photo : Rawpixel.com

Année 2020 chargée pour l’antenne néo-aquitaine de la banque publique d’investissement. Dans le cadre du plan de relance, Bpifrance a géré pour le compte de l’État les appels à projets visant à soutenir l’investissement industriel dans des entreprises de secteurs stratégiques (aéronautique, automobile), ainsi que les investissements visant à sécuriser des approvisionnements critiques et à accompagner des projets d’investissement industriel dans les territoires. En 2020, plus de 40 entreprises néo-aquitaines ont bénéficié de ces dispositifs pour un montant de 28 millions d'euros.

Par ailleurs, dès l’annonce du premier confinement en mars 2020, Bpifrance Nouvelle-Aquitaine a apporté une aide d’urgence aux entreprises en adaptant sa gamme de crédits à moyen et long terme. 225 millions d'euros de prêts de soutien à la trésorerie " spécial crise " ont été octroyés à 247 entreprises. Avec 107 millions d'euros, le financement de l’innovation sur le territoire affiche une forte croissance de (+ 71 % vs 2019), qui s’explique par la mise en place de mesures spécifiques de soutien pour la French Tech, auquel s’ajoute le soutien aux filières industrielles du Plan France Relance dont Bpifrance est opérateur pour l’État.

60 000 prêts garantis par l’État

Bpifrance, en tant qu’opérateur des Prêts garantis par l’État (PGE), a permis de garantir, via les réseaux bancaires, 60 321 prêts en Nouvelle-Aquitaine pour un total de 9 milliards d'euros de prêts. Alors que les premiers chefs d’entreprise à avoir demandé un PGE commencent à décider s’ils commenceront immédiatement à rembourser leur prêt ou non, le choix du différé ne s’impose pas forcément. "Le différé n’est pas forcément poussé à deux ans. Nous sommes plutôt sur un an de différé, 5 ans d’amortissement", détaille Benoît Rigot, directeur régional de Bpifrance Poitiers.

Pour ce qui est des prévisions pour 2021, l’organisme de financement mise sur les technologies de rupture : "Nous allons être très investis sur la "deeptech", afin d’aider à créer des entreprises qui préparent l’avenir", a commenté Laurent de Calbiac, directeur régional de Bpifrance Bordeaux.

En 2020, plus de 40 entreprises néo-aquitaines ont bénéficié des dispositifs du plan de relance pour un montant de 28 millions d'euros.
En 2020, plus de 40 entreprises néo-aquitaines ont bénéficié des dispositifs du plan de relance pour un montant de 28 millions d'euros. — Photo : Rawpixel.com

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail