Industrie

Bordeaux : Newheat veut imposer le solaire thermique dans l'industrie

Par Orianne Esvan, le 05 octobre 2016

La jeune entreprise innovante installée sur le parc Newton à Bègles, propose aux industriels de réduire leur facture d'énergie en installant sur site une centrale solaire thermique.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Les créateurs
Diplômé de polytechnique, Hugues Defréville a travaillé 10 ans chez Neoen et a notamment piloté le projet de centrale photovoltaïque de Cestas. À cette occasion, il a travaillé avec Exosun qui fournissait les trackers. De son côté Pierre Delmas, l'autre fondateur, est un expert dans le domaine de la chaleur solaire industrielle et travaillait sur ce sujet chez Exosun. Ensemble ils ont donc décidé de créer leur entreprise, Newheat qui se positionne sur le marché de la fourniture de chaleur aux industriels.

Le concept
« L'industrie est une grande consommatrice d'énergie thermique pour faire fonctionner ses usines. Les besoins en chaleur sont énormes dans la métallurgie, la chimie, le bois/papier, l'agroalimentaire, précise Hugues Defréville, et à 90 %, cette chaleur est issue de la combustion d'énergies fossiles, principalement le gaz. Notre ambition est de proposer à ces industriels d'utiliser l'énergie solaire pour produire cette chaleur. » La technologie existe puisque cela fait déjà quelques années que les particuliers peuvent installer des chauffe-eau solaires. Mais dans le secteur industriel, c'est un nouveau marché que Newheat compte bien conquérir. Concrètement la jeune entreprise innovante souhaite installer sur des sites industriels une centrale solaire thermique à côté de la chaudière traditionnelle. Quand il y a du soleil, cette centrale solaire prend le relais de la traditionnelle et permet ainsi de diminuer sa consommation. « En fait nous faisons faire des économies à nos clients en réduisant la facture d'énergie fossile, précise Hugues Defréville, c'est également très intéressant en terme de consommation de CO2 puisque cela la fait baisser et en plus il n'y a aucun risque pour le procédé industriel. »

Le business model
Le modèle économique choisi par Newheat est celui du tiers investisseur. « Nos clients n'investissent pas dans la centrale, c'est Newheat qui la conçoit, la finance, l'installe, précise Hugues Defréville. En contrepartie nos clients s'engagent à racheter à un prix compétitif la chaleur produite sur une durée de 10 à 15 ans. » Montant de l'investissement pour l'installation d'une centrale : environ 4 million d'euros.

Les perspectives
Après plusieurs mois de R & D financés grâce à des aides de l'Ademe, du Conseil régional, de BPI France et de love money, Newheat inaugurera le 28 octobre son premier banc de test installé chez son partenaire Exosun. Un premier pilote industriel devrait suivre qui sera lui implanté chez un client industriel en Nouvelle Aquitaine.
La jeune entreprise discute activement avec plusieurs grands comptes intéressés, et un à deux projets pourraient voir le jour d'ici 2018. D'ici là, une levée de fonds de deux millions d'euros est prévue en 2017 pour financer le développement. À terme, Hugues Defréville espère installer environ 7 à 8 centrales par an soit 200 mégawatts solaires installés d'ici à 2020, et générer 20 à 30 M€ de chiffre d'affaires.

06 14 77 63 72
www.newheat.fr

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail