• Industrie

    Michelin va supprimer jusqu'à 2 300 postes en France sans départs contraints

    06 janvier 2021

    Le fabricant français de pneumatiques Michelin (CA 2019 : 24,135 Md €; 127 000 salariés dans le monde dont 20 000 en France), dont le siège est à Clermont-Ferrand, annonce la mise en place d’un projet de compétitivité pour ses sites français (notamment en Auvergne Rhône-Alpes, Morbihan, Maine-et-Loire, Gironde, Vosges). Ce plan prévoit la suppression sous trois ans de 2 300 postes sans départs contraints. Selon un communiqué, Michelin fait face "depuis une dizaine d’années à de profondes transformations structurelles du marché mondial du pneumatique, marqué notamment par l’arrivée massive de produits à bas coûts". Le groupe veut améliorer de 5 % par an la compétitivité de ses sites industriels et tertiaires. Selon le plan qui prévoit 60 % de départs en retraite anticipés, 1 100 postes sont menacés dans les activités tertiaires et 1 200 pour la partie industrielle. L’entreprise proposera la mise en place de ruptures conventionnelles collectives. Suite à l'annonce de la fermeture de l'usine de La Roche-sur-Yon (Vendée), aucun autre site ne devrait fermer en France.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos