Grenoble

e-commerce

Spartoo ouvre sa marketplace aux détaillants indépendants

Par Pierre Lelièvre, le 09 novembre 2020

Alors que le deuxième confinement a entraîné la fermeture de tous les commerces jugés « non essentiels », le site e-commerce de chaussures et articles de mode Spartoo met gratuitement sa marketplace et son outil de livraison à disposition des 200 000 professionnels de la mode. Un "geste solidaire" qui vise aussi à fidéliser les nouveaux venus.

Boris Saragaglia, PDG de Spartoo
Au-delà du geste de solidarité envers les commerçants indépendants, l'initiative permettra à Spartoo d'attirer de nouveaux détaillants vers sa marketplace qui compte déjà 500 professionnels inscrits. — Photo : Pierre Jayet / Spartoo

"Discret", selon ses propres mots, depuis le dépôt de bilan de l’enseigne de chaussures André en avril 2020 - marque qu’il avait rachetée en 2018 - Boris Saragaglia, PDG et cofondateur du groupe grenoblois Spartoo (CA 2019 : 180 M€ ; 400 salariés), revient sur le devant de la scène en annonçant la mise à disposition gratuite de sa marketplace à l’ensemble des détaillants français de la mode (chaussures, sacs, vêtements et accessoires), qu’il estime à 200 000 environ dans l’Hexagone.

Six mois gratuits

Une décision "solidaire", selon le dirigeant. "Compte tenu du contexte actuel de fermeture des commerces non essentiels, nous avons décidé d’ouvrir notre plateforme afin qu’ils puissent utiliser l’ensemble de nos services gratuitement pendant six mois", explique Boris Saragaglia. À l’issue des six mois, chaque professionnel sera libre d’arrêter ou de continuer en passant sur le service payant (39 € HT par mois et 15 % de commission sur le CA HT généré).

Spartoo met d’ailleurs à disposition une équipe de dix chargés d’affaires destinés à accompagner les professionnels qui seraient intéressés pour basculer sur l’offre. L’initiative propose également aux commerçants de devenir un point de retrait de commandes réalisées via le site Spartoo et de bénéficier des tarifs négociés par la filiale de transport du groupe, Toopost.

500 détaillants enregistrés

Pour autant, cette initiative vise aussi à séduire de nouveaux professionnels à l’utilisation de sa plateforme de vente en ligne. Aujourd’hui, "seuls" 500 détaillants français et étrangers utilisent déjà Spartoo.com. Avec cette opération, Boris Saragaglia ne s’en cache pas : "Notre intérêt est de développer notre activité. Si nous pouvons le faire en étant aussi solidaires, c’est bénéfique. L’idée est d’aider à court terme et de fidéliser à long terme", illustre ce diplômé d’HEC et de l’École des Mines.

Pour convaincre, Boris Saragaglia estime que la marketplace peut être une bonne opération pour un commerçant ne réalisant pas de ventes en ligne. "Cette solution est bénéfique pour générer des revenus, assure-t-il. Certains de nos clients professionnels réalisent jusqu’à 150 000 euros de chiffres d’affaires additionnels par an via Spartoo". Des revenus non négligeables alors que le confinement a réduit à zéro les revenus des entreprises dites "non essentielles".

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail