Rhône

Énergie

RotH2 montre son savoir-faire dans le stockage grâce à la "Traversée de l’hydrogène"

Par Stéphanie Pioud, le 25 mai 2022

Traverser la France sur plus de 1 000 km à vélo à hydrogène, tel est le projet inédit sur lequel a collaboré l’entreprise RotH2, le premier fabricant français de réservoirs sous haute pression. Une occasion pour le fabricant lyonnais de démontrer son savoir-faire en matière de stockage d’hydrogène.

La Traversée de l’hydrogène est une opération inédite destinée à valoriser les atouts de cette énergie verte.
La Traversée de l’hydrogène est une opération inédite destinée à valoriser les atouts de cette énergie verte. — Photo : RotH2

C’est une expérience inédite à laquelle participe l’entreprise RotH2 (49 salariés ; 7,7 millions d’euros de CA en 2021), située à Mions en région lyonnaise. Le fabricant de réservoirs en acier sous haute pression est l’une des trois entreprises organisatrices de l’événement "La Traversée de l’hydrogène" aux côtés de Pragma industries, producteur de piles à combustible, et de Verso Energy, société spécialisée dans l’installation de productions d’énergie renouvelable.

Une vitrine pour obtenir de nouveaux contrats

Le concept de cet événement ? Du 13 au 17 juin 2022, un cycliste va partir du Havre pour rejoindre Marseille à vélo à hydrogène. Soit plus de 1 000 km en cinq jours et en totale autonomie grâce à un réservoir d’1 kg d’hydrogène. "C’est Antoine Abou, salarié chez Verso Energy et cycliste qui est venu nous présenter ce projet. On a tout de suite été partant", explique Quentin Marsac, directeur général de RotH2.

L’entreprise lyonnaise a ainsi conçu et fabriqué sur mesure le réservoir de stockage d’hydrogène, qui est disposé sur une remorque attelée au vélo hydrogène fourni par Pragma Industries. "L’objectif de cette opération est de montrer au grand public les impressionnantes capacités de l’hydrogène mais aussi de les sensibiliser à la décarbonation de l’économie. Et puis pour RotH2, c’est aussi l’occasion de démontrer que nous pouvons répondre à n’importe quelle commande grâce à nos réservoirs", renchérit Quentin Marsac. Grâce à cette opération, RotH2 espère obtenir de nouveaux contrats sur le marché de l’hydrogène. Si ses réservoirs permettent de recharger les premiers vélos fonctionnant à l’hydrogène, l’entreprise a également noué un partenariat avec Drone Volt, le leader du drone civil professionnel.

Chaque année, RotH2 fabrique près de 60 000 réservoirs sur ses deux sites de production.
Chaque année, RotH2 fabrique près de 60 000 réservoirs sur ses deux sites de production. - Photo : RotH2

Un marché en plein essor

Fabricant de réservoirs sous pression (jusqu’à 1 000 bars) depuis 1912, RotH2 a notamment acquis une réputation au niveau mondial grâce à ses bouteilles de plongées. Depuis dix ans, l’entreprise, qui produit 60 000 réservoirs par an sur deux sites, met également son savoir-faire au profit des énergies vertes comme le gaz naturel et l’hydrogène. Ses réservoirs permettent ainsi de stocker tous les types de gaz "verts" destinés à de multiples usages. L’entreprise fabrique également des racks de stockage d’hydrogène dans des stations dédiées et travaille d’ailleurs sur la baisse du coût de maintenance de ces stations.

"Le marché de l’hydrogène est en plein essor. D’autant plus quand on vit une crise énergétique comme aujourd’hui. On a d’ailleurs multiplié par 20 la production de nos racks de stockage depuis janvier dernier. Car stocker l’énergie contribue directement à faire baisser son prix, à limiter son gaspillage, mais aussi à être moins dépendant sur le plan énergétique", conclut le directeur général. Un argument de poids dans le contexte actuel.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition