Industrie

Motte Viandes : Plus d'espace pour le murçon

Par Vanessa Genin, le 01 avril 2011

Agroalimentaire. Installée à Pierre-Châtel sur le plateau matheysin, Motte viandes va déménager dans des locaux plus grands l'année prochaine pour produire davantage de spécialités, tout en recrutant. Elle vient de recevoir le Prix de la dynamique rurale.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Motte viandes a besoin de plus d'espace. Nichée à Pierre-Châtel, cette société qui fabrique de façon artisanale des spécialités charcutières du plateau matheysin va déménager en 2012dans des locaux plus grands et mieux aménagés. C'est un investissement de 700.000 € pour les travaux de ces locaux situés à La Mure qui sera pris en charge par le syndicat mixte pour l'industrialisation de la Matheysine et des environs (Smime). En effet, Motte viandes va louer ces nouveaux locaux aménagés et va de son côté, investir 150.000€ en matériel. «Le local de production comptera 600m², contre 400aujourd'hui et, au total, nous bénéficierons de 800m² contre 450 aujourd'hui», précise Laurent Jonnet, le gérant. Il a repris l'entreprise familiale il y a cinq ans et qui, depuis, se développe tranquillement mais sûrement. Avec une quinzaine de salariés, contre huit au moment de la reprise, l'effectif devrait atteindre vingt-cinq personnes d'ici à cinq ou six ans. Le chiffre d'affaires devrait suivre cette évolution. Il sera sûrement doublé, voire triplé... Des projets qui lui ont valu de remporter fin mars le prix de la dynamique rurale lors de la soirée des Millésimes organisée par la Chambre de métiers et de l'artisanat de l'Isère. Motte viandes doit avant tout son ascension à la qualité de ses produits, connus des consommateurs sous la marque Christian Boudes (du nom du créateur et ancien propriétaire de la société).




De vieilles recettes

«Nous fabriquons de la charcuterie artisanale, prévient Martine Jonnet, la directrice commerciale. Nous avons une gamme complète de spécialités du coin. Il faut dire que, sur le plateau matheysin, nous avons la chance d'avoir un patrimoine culinaire vivant formidable!» Saucissons à cuire comme le murçon, caillettes, tourte de la Matheysine... Chaque année, Motte viande sort deux nouveaux produits, toujours en respectant la tradition. «Nous allons rechercher de vieilles recettes comme les matefaims et le saucisson de couenne», explique Martine Jonnet. Au total, l'entreprise affiche aujourd'hui une quarantaine de produits à son catalogue!




Une centaine de clients

Des produits qu'elle vend essentiellement en grandes et moyennes surfaces. Car même si la fabrication reste de type artisanale, pour garder «le goût» du terroir, elle respecte les règles d'hygiène très strictes réclamée par la grande distribution. «Nous avons une centaine de clients, détaille le gérant. Essentiellement sur le département de l'Isère.» L'entreprise travaille aussi avec des grossistes qui revendent ses produits aux restaurateurs et aux traiteurs et également aux revendeurs de marchés. Pour se développer, elle mise davantage sur l'extension de la gamme chez ses clients, que sur la conquête de nouveaux marchés. Néanmoins, Motte viandes sort petit à petit du territoire isérois pour s'étendre à la Savoie et la Haute-Savoie. Elle vise aussi le marché des collectivités locales. Et surtout, veut sortir une nouvelle gamme dédiée au bio. Mais c'est typiquement une nouvelle production qui demande de ne pas en croiser d'autres sur les machines. D'où la nécessité absolue d'avoir plus d'espace! «Notre bâtiment actuel nous fait perdre du temps, au niveau de l'organisation mais aussi du nettoyage, renchérit Laurent Jonnet. Ils sont devenus trop vieux. Avec les nouveaux locaux, non seulement nous aurons plus de place pour installer de nouvelles machines, mais nous allons gagner en productivité.»

Motte Vi

andes



(Pierre-Châtel) 15 personnes CA 2010: 1,2M€ 04 76 30 88 56 @email

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.