Haute-Savoie

Agroalimentaire

En levant un million d’euros, Mé-Mé accélère son développement

Par Stéphanie Pioud, le 19 mai 2022

Basée à Annecy, la petite entreprise de boissons et gommes bio et naturelles Mé-Mé a levé un million d’euros auprès de plusieurs sociétés d’investissement. Son objectif : poursuivre le développement de son réseau commercial, renforcer sa R & D et accroître sa notoriété.

Avec ses boissons naturelles à base de sèves d’arbre, Caroline Liault, la fondatrice de Mé-Mé, défend une alimentation plus saine et responsable.
Avec ses boissons naturelles à base de sèves d’arbre, Caroline Liault, la fondatrice de Mé-Mé, défend une alimentation plus saine et responsable. — Photo : Teo Jaffre Studio

En lançant Mé-Mé en 2018, Caroline Liault, qui était auparavant à la tête d’une agence événementielle, ne pensait pas que le développement de sa petite entreprise de boissons et gommes naturelles serait aussi rapide. Il y a peu, l’entrepreneuse a réussi à séduire des investisseurs en levant un million d’euros auprès de Foodara (société d'investissement spécialisée dans l'agro), Papyrus Group, Bpifrance et de plusieurs business angels (répartition du capital non communiquée).  "C’est une belle opération. D’autant qu’il y a peu de femmes qui font des levées de fonds en France. Je suis heureuse d’avoir réussi alors que beaucoup affirmaient que je n’y arriverais pas", reconnaît Caroline Liault. Si les investisseurs parient aujourd’hui sur Mé-Mé, c’est notamment parce que l’entreprise s’inscrit sur une tendance de fond, celle des boissons et du snacking naturels et de bien-être.

Des produits bio, naturels et fabriqués en France

Sur ce marché, Mé-Mé se démarque par la composition de ses boissons bio et ses gommes, à base uniquement de sèves d’arbre (bouleau, érable, acacia…), de thé vert Matcha, de moût de raisin, mais aussi de citron, gingembre ou menthe. Des produits bio, sans sucre raffiné, ni colorants et additifs aux vertus hydratantes, énergisantes ou rafraîchissantes selon l’offre. Le tout proposé dans des emballages écologiques 100 % recyclables au graphisme très design. La production est par ailleurs réalisée en France, par un embouteilleur alsacien.

"En tant qu’adepte de snowboard, j’ai toujours créé mes propres boissons naturelles pour récupérer plus vite de ma pratique sportive. Comme elles étaient appréciées par mes amis, j’ai décidé de créer mon entreprise sur ce marché. J’ai découvert tous les apports que pouvait apporter la sève d’arbre lors d’un séjour au Japon. Et à mon retour en France, j’ai élaboré les recettes avec un laboratoire universitaire à Caen. Mes produits ont vite séduit un public beaucoup plus large que prévu" explique Caroline Liault.

Un million d’euros de CA visé cette année

L’avenir apparaît prometteur pour Mé-Mé qui compte accélérer son développement grâce à cette levée de fonds. L’entreprise de 13 salariés vise d’ailleurs le million d’euros de chiffre d’affaires cette année. Pour accélérer sa croissance, elle vient de renforcer son équipe commerciale, avec le recrutement de 6 commerciaux dont la mission sera d’optimiser la visibilité des produits en magasins par des animations. La gamme de Mé-Mé est aujourd’hui distribuée dans 850 points de vente (Monoprix, Casino, Carrefour, Métro, France Gourmet…) en France mais aussi en Belgique et, depuis peu, en Suisse. "Nous souhaitons augmenter notre réseau mais nous visons des enseignes plutôt qualitatives pour soigner notre image", assure la gérante qui mise aussi beaucoup sur le digital pour sa communication. La levée de fonds devrait également permettre à l’entreprise de développer de nouveaux produits.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition