Tony Parker lève plus d’un million d’euros pour financer son haras normand
# Services # Levée de fonds

Tony Parker lève plus d’un million d’euros pour financer son haras normand

S'abonner

Pour financer les travaux d’extension de son haras de Quiétieville dans le Calvados, l’ex-star du basket Tony Parker a mis en place une opération de financement participatif avec la fintech Bricks.co. Le président de l'Asvel, le club de basket lyonnais, a ainsi récolté plus d’un million d’euros en seulement 50 minutes.

Tony Parker a gagné son pari en récoltant plus d’un million d’euros en 50 minutes via un financement participatif. L’argent servira à doubler le nombre de boxes pour passer de 50 à 100 chevaux en pension par jour — Photo : @zuzannalupaphotography

Après sa reprise du haras de Quiétieville situé à Belle-Vie-en-Auge dans le Calvados, en novembre 2022, l’ex-star du basket, Tony Parker, a mis en route un projet pour doubler la capacité d’accueil des équidés sur son domaine. Le quadruple champion NBA projette de porter la surface du domaine de 83 à 110 hectares, en multipliant notamment par deux le nombre de boxes pour passer de 50 à 100 chevaux en pension chaque jour.

Plus d’un million d’euros en 50 minutes

Afin de parvenir à financer ses travaux d’agrandissement, Tony Parker a fait appel à Bricks.co (35 salariés, 5 M€ de CA 2022), fintech montpelliéraine spécialisée dans le financement fractionné des projets immobiliers.

L’objectif de l’opération de financement participatif pilotée par Bricks.co devait permettre à sa communauté d’utilisateurs (300 000 membres) d’investir dans le projet à partir de 10 euros, pour un montant total de 1,07 million d’euros. Et une fois de plus, le champion a atteint son objectif avec plus de 2 800 investisseurs particuliers qui ont répondu présents le 22 février, atteignant 1 072 000 euros en moins de 50 minutes, dont 700 000 euros levés en 5 minutes.

"Grâce à ce financement participatif, nous allons agrandir le haras […] Notre ambition est que les élèves du domaine de Quétieville brillent au plus haut niveau et nous visons plus particulièrement les courses d’ici deux ans. D’ici fin 2024, grâce à cet investissement, nous espérons avoir 50 boxes de poulinières, 54 boxes pour yearling (NDLR : pur-sang âgé d’un an) et chevaux au repos répartis sur deux zones créées pour l’occasion ", s’enthousiasme l’ex-basketteur.

Second partenariat gagnant pour Tony Parker

"Tout simplement, les investisseurs particuliers achètent des "Bricks" à partir de 10 euros et prêtent cette somme sous forme d’obligation à un porteur de projet comme Tony Parker pour le haras de Quétieville", explique Cédric O’Neill, directeur général et fondateur de Bricks.co. En contrepartie, Tony Parker s’engage à restituer la somme investie à l’échéance du contrat obligataire fixée à l’avance, et à rémunérer mensuellement selon un taux d’intérêt déterminé les investisseurs de la collecte de fonds.

C’est la seconde collaboration entre Bricks.co et Tony Parker, après le financement de son domaine viticole près d’Avignon (Vaucluse), qui a convaincu 3 400 investisseurs fin 2023. Depuis sa création en 2020, la fintech a financé 70 millions d’euros de projets immobiliers.

Calvados Lyon # Services # Levée de fonds # Fintech # Investissement immobilier