Meurthe-et-Moselle
Saint-Gobain fait grossir ses pépites lorraines MS Techniques et Transluminal
Meurthe-et-Moselle # Industrie # Innovation

Saint-Gobain fait grossir ses pépites lorraines MS Techniques et Transluminal

S'abonner

À Pompey (Meurthe-et-Moselle), la reprise des sociétés MS Techniques et Transluminal par Saint-Gobain n’a pas entamé la dynamique de ces deux PME spécialisées dans les cathéters chirurgicaux, des tubes utilisés dans les interventions minimisant les incisions. Au contraire, elles recrutent une dizaine de profils.

Cécile Dalle-Ferrier, directrice de MS Techniques et Transluminal, et Jean Baptiste Pourchet, directeur des opérations de Transluminal — Photo : Saint-Gobain

La cession de ces deux pépites de la biotechnologie lorraine s’est faite en toute discrétion dans le brouillard des années de pandémie. MS Techniques et sa société sœur Transluminal, toutes deux basées à Pompey (Meurthe-et-Moselle), sont entrées en septembre 2020 dans le giron du géant français Saint-Gobain. Les deux entreprises totalisant 180 salariés (chiffre d’affaires non communiqué) continuent d’y prospérer sur leur marché de niche, la production de cathéters chirurgicaux, autrement dit des tubes utilisés dans les interventions mini-invasives, une technique réduisant au maximum les incisions.

Remplacement de valves-cardiaques

Les défis ne manquent pas pour les deux sociétés qui co-développent leurs produits en partenariat avec des grands groupes mondiaux comme avec des start-up. L’opportunité de participer en 2006 à un projet innovant de remplacement d’une valve du cœur par voie invasive, sans opération lourde (ouverture du thorax, circulation sanguine extracorporelle, etc.), avait poussé les cofondateurs de MS Techniques, Étienne Malher et Sylvain Siegel, à aller au-delà de leurs compétences en extrusion pour se diriger vers l’assemblage de tubes. Chaque cathéter peut compter entre 10 et 100 étapes d’assemblage selon les propriétés : la petite sœur, Transluminal était née.

Les tubes extrudés par MS Techniques et assemblés par Transluminal peuvent compter jusqu’à 11 subdivisions ou « lumières » — Photo : Saint-Gobain

Son directeur des opérations, Jean-Baptiste Pourchet, évoque aujourd’hui les projets de "remplacement des autres valves cardiaques, plus difficiles d’accès". Il cite l’avènement des robots-chirurgiens "sur lesquels nos cathéters doivent venir se connecter", mais aussi les thérapies cellulaires permettant de restaurer la fonction d’un tissu ou d’un organe grâce à l’injection des cellules au plus près des zones à soigner. Sur ce dernier point, Saint-Gobain "a l’avantage d’être déjà présent sur le marché de la pharmaceutique lui fournissant des solutions pour la production industrielle de médicaments", rappelle le directeur des opérations.

Subdivision "Life Sciences" du groupe

Car si le nom de Saint-Gobain est davantage associé aux produits verriers voire, en Lorraine, aux canalisations en fonte de Pont-à-Mousson, la directrice de MS Techniques et Transluminal, Cécile Dalle-Ferrier, rappelle que les deux entreprises sont intégrées à la subdivision "Life Sciences" du géant français, une entité de 2 700 personnes spécialisée dans les composants polymères pour le médical, la pharmaceutique, l’agroalimentaire, l’électronique, etc. D’une manière globale, l’expertise du groupe de 160 000 salariés en matière de science des matériaux et de formulation (chimie de la construction, plastiques, céramiques, réfractaires, mobilité, etc.) représente 21 % du chiffre d’affaires et 23 % du résultat d’exploitation.

Nommée à la tête des deux entités en avril 2023, Cécile Dalle-Ferrier, normalienne, docteure en physique-chimie évolue comme un poisson dans l’eau dans le milieu de l’industrie. La dirigeante y a pris goût au début de sa carrière au centre de recherche transverse de Saint-Gobain, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Cet intérêt l’a conduite en Allemagne, à Cologne, où elle a piloté l’extension de l’usine de production de verre plat, puis à Steinefrenz, pour diriger un site spécialisé dans la fabrication de billes en céramique. À Pompey, Cécile Dalle-Ferrier pilote le développement de l’entreprise qui recrute actuellement une dizaine de profils supplémentaires.

Meurthe-et-Moselle # Industrie # Matériel médical # Innovation # Fusion-acquisition