Haute-Garonne
Réseau Serenis s’offre un relais de croissance avec les résidences services pour seniors
Haute-Garonne # Services # Investissement

Réseau Serenis s’offre un relais de croissance avec les résidences services pour seniors

S'abonner

Le groupe familial Réseau Serenis, spécialiste régional de l’accompagnement sanitaire et médico-social des personnes âgées en clinique et Ehpad, se diversifie sur le marché des résidences services pour seniors, notamment via une coentreprise montée à parts égales avec le promoteur Kaufman & Broad.

Le groupe Réseau Serenis a ouvert Le Clos de Rochegude, sa première résidence services pour seniors, à Albi, en mai 2022 — Photo : Raynaud Photos

Le groupe familial Réseau Serenis (800 salariés, chiffre d'affaires consolidé : 51 M€), spécialisé dans l’accompagnement sanitaire et médico-social des personnes âgées et basé à Villefranche-de-Lauragais (Haute-Garonne), a levé 4 millions d’euros en avril pour acquérir la clinique du Château de Vernhes, experte dans le traitement de l’obésité et établie à Bondigoux. Elle complète le portefeuille de Réseau Serenis, groupe qui possède la clinique Monié, la clinique des Minimes et trois Ehpad (résidences Maisonneuve, Saint-Simon et Isatis) et qui est également actionnaire de référence de la clinique toulousaine Médipôle Garonne.

L’opération, menée en association avec la Clinique d’Aufréry (Pin-Balma), la clinique des Pyrénées (Colomiers) et la clinique de Verdaich (Gaillac-Toulza), a été soutenue par BNP Paribas Développement, Grand Sud-Ouest Capital (Crédit Agricole) et Multicroissance (Banque Populaire Occitane).

De moins en moins d'Ehpad ouverts

Fin 2019, le groupe avait déjà levé 7 millions d’euros auprès de ces trois mêmes acteurs pour amorcer sa diversification dans les résidences services pour seniors. "Nous avons fondé notre croissance sur la croissance organique, c’est-à-dire sur notre capacité à aller chercher des autorisations nouvelles, explique Paul Gemar, le président de Réseau Serenis. Or, depuis dix ans, il ne se crée plus d’Ehpad. La difficulté pour les groupes de taille régionale comme le nôtre est que, dans nos activités historiques - les cliniques et les Ehpad -, le marché est dominé par des acteurs de taille nationale voire européenne. Il devient de plus en plus compliqué de miser sur une stratégie de croissance externe parce que les fonds de commerce sont très chers. Les résidences services senior présentent l’immense avantage d’être un secteur non régulé. Elles relèvent du code de l’urbanisme."

Paul Gemar, président de Réseau Serenis et de Cosy Diem — Photo : DR

Réseau Serenis vient de signer son entrée sur ce marché en ouvrant à la mi-mai sa première résidence à Albi, Le Clos de Rochegude (86 logements meublés, 800 m2 d’espaces communs et des services, dont une micro-crèche intergénérationnelle), qu’il a développée en propre.

Quatre résidences services senior en construction

Le 15 juin, le groupe a par ailleurs inauguré à Narbonne sa première résidence Cosy Diem (100 logements, 600 m2 d’espaces de services), du nom de la coentreprise créée (à 50/50) avec le promoteur immobilier Kaufman & Broad. "Elle a vocation à développer des résidences services senior sur le territoire national, détaille Paul Gemar, qui préside aussi la structure. Ces résidences sont commercialisées en bloc dans le cadre d’une vente en futur état d'achèvement à des investisseurs institutionnels. Celle de Narbonne a été acquise par la Caisse des Dépôts et la société d’investissement A Plus Finance. La puissance du réseau commercial des développeurs de Kaufman & Broad est un atout pour trouver des fonciers. Pour notre part, nous nous occuperons de l’exploitation de ces établissements."

Quatre autres résidences Cosy Diem ont d’ores et déjà été commercialisées et sont en construction : à Narbonne (livraison prévue en septembre 2023), à Besançon (Doubs), Elbeuf (Seine-Maritime) et Franconville (Val-d’Oise). D’autres dossiers restent à l’étude, notamment dans l’Aveyron, sur le bassin d’Arcachon et à Toulouse.

Haute-Garonne # Services # Immobilier # Santé # Investissement