Lannion
Reprise, l’imprimerie Impressions se réoriente vers la scénographie pour grandir
Lannion # Imprimerie # Fusion-acquisition

Reprise, l’imprimerie Impressions se réoriente vers la scénographie pour grandir

S'abonner

L’imprimerie Impressions a été rachetée en avril 2023 par un trio d’entrepreneurs qui veulent donner à la PME une nouvelle impulsion. Au menu, le développement de nouvelles activités comme la scénographie de commerces ou le rhabillage de cuisines de particuliers.

Gwenvaël Lecerf (à gauche), Marie-Charlotte Kereun et Franck Daniel ont repris Impressions en avril dernier — Photo : DR

L’imprimeur et studio graphique Impressions (850 000 euros de CA en 2022, 7 salariés) a été repris le 14 avril 2023 par un trio de spécialistes de la communication, de l’événementiel et de l’accompagnement d’entreprises : Marie-Charlotte Kereun, Franck Daniel et Gwenvaël Lecerf. L’entreprise, qui appartenait à Sylvie Jehanno, a été créée en 1991.

Les nouveaux dirigeants ont décidé de réorienter en partie l’activité de la PME basée à Lannion. L’accent sera mis sur les clients professionnels et se limitera pour les particuliers aux travaux avec le plus de valeur ajoutée. "Tout ce qui ne peut pas se faire de chez soi", précise Gwenvaël Lecerf, directeur commercial et de la communication.

Rhabillage de cuisines

L’activité de scénographie, qu’Impressions a réalisée notamment pour trois magasins Aubade costarmoricains, habillant les lieux de vente intérieurement et extérieurement, va être développée. "Nous réfléchissons à comment le faire, peut-être avec un nom commercial propre", reprend le dirigeant. Parallèlement, une autre activité est mise en avant : celle du rhabillage de cuisine de particuliers. "Le slogan pourrait être Changer de cuisine sans changer de meubles", s’amuse le Lannionnais. L’opération se réalise avec des adhésifs qui peuvent être créés pour l’occasion à la demande des clients. "Cette activité répond à des préoccupations écologiques, des valeurs qui nous sont chères", explique le dirigeant, dont l’entreprise bénéficie du label Imprim’Vert qui récompense les imprimeurs menant des actions pour limiter leur impact environnemental.

Pour faire monter en puissance ces activités récentes et les faire mieux connaître, le trio, qui s’appuie sur un réseau fourni, développé notamment grâce à ses activités passées auprès de la CCI Côtes-d’Armor, mise sur les réseaux sociaux. "Nous créons un compte Instagram et relançons le compte Facebook de la société", précise encore Gwenvaël Lecerf. "Nous sommes très créatifs et avons des propositions très visuelles, comme dernièrement les frises de la gare maritime de Perros-Guirec, qui fonctionnent bien sur ces supports."

Bâtiment réagencé

Pour accompagner ces changements, les trois dirigeants, à la tête de l’entreprise via leur holding Trois d’Union, vont réaménager les locaux d’Impressions, en fermant l’entrée réservée aux clients particuliers et supprimant l’activité de reprographie. L’espace libéré sera réaffecté aux autres activités de la PME : impression numérique, enseigne et signalétique, décor et scénographie et habillage de véhicules. À leur arrivée, les entrepreneurs ont investi 15 000 euros dans le parc informatique, des logiciels et du mobilier pour les salariés. Une scie à panneaux arrive en septembre pour compléter l’outil.

Les trois dirigeants ont prévu une croissance raisonnable de 3 % par an pour Impressions, dont le nouvel emblème représente une tête de girafe très colorée. "Nous voulons être acteur de notre territoire, du Trégor", souligne Franck Daniel, la directrice administrative et financière de la société, tandis que Marie-Charlotte Kereun se charge de la direction artistique et de la communication avec Gwenvaël Lecerf.

Le rachat, dont le montant n’a pas été dévoilé, a été réalisé avec le soutien de Crédit Mutuel Bretagne et avec des prêts d’honneur octroyés par Initiative Trégor.

Lannion # Imprimerie # Information-communication # Fusion-acquisition # PME