Vendée
Le groupe vendéen de menuiseries Liébot signe une acquisition en Allemagne
Vendée # Industrie manufacturière # Fusion-acquisition

Le groupe vendéen de menuiseries Liébot signe une acquisition en Allemagne

S'abonner

Le groupe vendéen Liébot poursuit son extension à l’international. Leader français de la fabrication de fenêtres et de portes, il met la main sur une société allemande de plus de 500 salariés, PaX. Le montant de l’acquisition n’est pas donné, mais l’industriel allemand qui passe dans son escarcelle réalise 75 millions d’euros de chiffre d’affaires.

De gauche à droite : Jean-Pierre Liébot (président du groupe Liébot), Carl Struth et Reinard Walter (actionnaires de PaX) et Bruno Léger (directeur général du groupe Liébot) — Photo : Groupe Liébot

Leader français de la fenêtre et de la façade, réalisant plus de 770 millions d’euros de chiffre d’affaires, le groupe Liébot signe le rachat d’un fabricant de menuiseries en Allemagne. L’entreprise de 4 500 salariés dont le siège est aux Herbiers, en Vendée, a racheté au cœur de l’été 60 % du capital de la société PaX. Cet industriel allemand est expert dans la fabrication de menuiseries. Son siège social est basé à Ingelheim am Rhein, une ville située sur la rive gauche du Rhin. Il emploie 560 personnes pour un chiffre d’affaires en 2022 de 75 millions d’euros.

Acteur de référence sur le marché allemand, l’entreprise PaX, fondée en 1984 par la famille Struth, dispose de 4 sites pour la production d’une large gamme de fenêtres et portes d’entrée en PVC, aluminium, bois et bois-aluminium. Du côté du groupe acquéreur, on souligne qu’elle "bénéficie d’une belle notoriété sur le marché allemand ainsi que d’un réseau de partenaires distributeurs sur tout le territoire."

Avec cette acquisition, l’objectif stratégique du groupe est clair : devenir un des leaders européens de la fenêtre en produisant et vendant au cœur des marchés à fort potentiel. "Avec l’acquisition de 60 % du capital de PaX, le groupe Liébot poursuit sa stratégie d’implantation européenne, déclare Bruno Léger, directeur général du groupe Liébot. Nous sommes particulièrement heureux d’annoncer cette opération, qui nous permet de compter désormais sur des activités significatives en Allemagne, premier marché européen de la menuiserie. Les expertises réunies des deux groupes sont porteuses d’opportunités de développement, en France comme en Allemagne."

Développement à l’international

Pour l’heure, l’essentiel des activités du groupe vendéen est en France à travers les marques Ouest Alu, K-Line, Méo, Wibaie ou Bipa. Mais l’industriel est déjà présent dans 5 pays : en Espagne avec K-Line depuis 1999, via un site de fabrication près de Barcelone (en 2009), en Pologne avec l’acquisition de Vetrex en 2014, en Italie avec les marques Vetrex, puis K-Line depuis 2018 et enfin en Allemagne avec également les menuiseries Vetrex.

"En tant qu’entreprise familiale, PaX a connu un succès supérieur à la moyenne ces dernières années, basé sur sa stratégie de vente axée sur le partenariat et ses produits exceptionnels. En tant que membre du groupe Liébot, nous prévoyons de poursuivre cette excellente feuille de route et de générer une croissance dynamique supplémentaire. Je me réjouis d’un partenariat fructueux avec la famille Liébot", note Carl Struth, le codirigeant de PaX.

"L’acquisition de PaX marque un développement européen significatif pour notre groupe, estime Jean-Pierre Liébot, président du groupe Liébot. Il s’agit de l’opération la plus importante de croissance externe depuis le rachat de Vetrex (en Pologne) en 2014. Je suis ravi de poursuivre cette aventure avec la famille Struth, dans une entreprise là aussi familiale. Car nous partageons dès à présent de nombreuses valeurs."

Vendée # Industrie manufacturière # Fusion-acquisition # International # ETI