Somme
Deceuninck améliore sa compétitivité en misant sur le PVC recyclé
Somme # Industrie # Investissement

Deceuninck améliore sa compétitivité en misant sur le PVC recyclé

S'abonner

Deceuninck, un fabricant belge de profilés en PVC pour portes et fenêtres, investit dans son usine française de Roye, dans la Somme. Deux nouvelles lignes de fabrication sont opérationnelles depuis mi-2023, avec la particularité d’intégrer une partie de matières recyclées. D’autres lignes du même type sont prévues dans les 2 à 5 ans, pour un investissement d’environ 10 millions d’euros.

Les deux nouvelles lignes de co-extrusion sont opérationnelles depuis juin 2023, pour un investissement de 2,5 millions d’euros — Photo : Deceuninck

Le groupe belge Deceuninck, l’un des trois principaux fabricants indépendants de profilés en PVC dans le monde, investit sur l’unique site de production de sa filiale française, à Roye (Somme). L’objectif est d’y développer une gamme de profilés intégrant une partie de PVC recyclé. Cette initiative permet au groupe, qui revendique un chiffre d’affaires de 866 millions d’euros en 2023, de renforcer sa compétitivité, grâce à d’importantes économies d’énergie et à un rythme de production plus élevé. Deceuninck veut par ailleurs réduire son empreinte carbone de 50 % d’ici 2030 et vise la neutralité en 2050.

Une compétitivité renforcée

Deux nouvelles lignes sont ainsi opérationnelles depuis juin 2023, après un investissement de 2,5 millions d’euros. Elles utilisent le procédé de co-extrusion, "ce sont en fait deux machines superposées, détaille Thomas Eyermann, directeur général France de Deceuninck, dans lesquelles transitent deux flux de matières : la matière vierge qui constitue la peau du profilé, et la matière recyclée, qui constitue l’intérieur". En moyenne, les profilés qui sortent de ces lignes sont composés à 42 % de PVC recyclés. Par rapport aux 24 autres lignes du site de Roye, qui produisent des profilés en mono extrusion, c’est-à-dire uniquement en PVC vierge en poudre, les nouvelles lignes permettent d’économiser 90 % d’énergie. Elles produisent également deux fois plus de mètres de profilés par minute. Ces lignes permettent donc à l’usine de gagner en compétitivité, en plus de se décarboner. Une tonne de PVC émet 2 à 3 tonnes de CO2, contre 400 kg de CO2 pour une tonne de PVC recyclé.

Objectif : passer 50 % du parc sur le PVC recyclé

Pour installer cet équipement, des travaux de surélévation d’une partie du toit de l’usine ont été nécessaires. "Cela revenait moins cher que d’étendre la surface au sol, d’autant qu’il n’y a plus beaucoup de place sur le site", précise le dirigeant. D’ici 2 à 5 ans, "l’objectif est que 50 % du parc fasse de la co-extrusion, pour un investissement en fonds propres d’environ 10 millions d’euros, y compris la surélévation de la deuxième partie de la toiture".

À Roye, les deux prochaines lignes de co-extrusion devraient être installées durant le second semestre de cette année. "Cela aurait dû se faire au premier semestre, mais nous avons décalé ces investissements", précise le dirigeant, qui incrimine la crise du bâtiment. Le marché du neuf s’est effondré et le marché de la rénovation baisse également, "mais beaucoup moins que le neuf, et c’est cela qui nous sauve dans le marché de la fenêtre. Pour les dix années à venir, je ne suis pas inquiet, il y aura du travail, car la fenêtre représente environ 15 % des déperditions d’énergie", prévoit-il.

Le PVC recyclé : futur or noir des industriels

Le PVC de seconde main utilisé sur ces nouvelles lignes provient d’une usine belge du groupe, qui en recycle 45 000 tonnes par an. "Le PVC recyclé va devenir de l’or noir, selon Thomas Eyermann, car nous avons besoin de matière disponible. Les filières de collectes se mettent tout doucement en place en France, où l’habitude était plutôt d’enfouir". Dans l’Hexagone, le gisement est là : chaque année, 10 millions de fenêtres sont posées, dont 60 % en PVC, "et on commence à remplacer les fenêtres datant des années soixante-dix à quatre-vingt-dix, c’est autant de matières qui pourront être recyclées", constate le directeur général.

Somme # Industrie # Investissement # RSE # International
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise DECEUNINCK SA