Saint-Étienne
Casino et Teract dévoilent leur plan pour créer le leader français de la distribution responsable et durable
Saint-Étienne # Commerce # RSE

Casino et Teract dévoilent leur plan pour créer le leader français de la distribution responsable et durable

S'abonner

Le groupe stéphanois Casino ambitionne de fusionner ses activités de distribution en France avec le groupe parisien Teract, qui détient les enseignes de jardinages Jardiland, Gamm Vert, Delbard et Noa.

Le groupe Casino, dont le siège social est situé à Saint-Etienne, contrôlera les activités distribution du futur ensemble. La coopérative InVivo, actionnaire de référence de TERACT contrôlera pour sa part, l’entité dédiée à l’approvisionnement en produits agricoles — Photo : Casino

Un peu plus d’un mois après avoir "entamé des discussions exploratoires" en vue d’un rapprochement de leurs activités de distribution, le groupe Casino (200 000 salariés ; 33,6 Md€ de CA en 2022) et Teract (5 400 salariés ; 2,5 Md€ de CA en 2021, siège à Paris) annoncent "entrer en exclusivité en vue de conclure un accord engageant afin de créer le leader français de la distribution responsable et durable". Les discussions portent sur la création de deux entités. La première, contrôlée par Casino, regrouperait les activités de CGP Distribution France, la nouvelle entité juridique du groupe Casino, qui regroupe les enseignes Monoprix, Franprix, Casino, Géant et Naturalia, avec les activités de distribution de Teract. "Casino apporterait ainsi au nouvel ensemble plus de 9 100 magasins, son leadership incontesté dans la proximité, la force de ses enseignes, son offre digitale et ses bonnes pratiques RSE. Teract apporterait son savoir-faire et son expertise dans l’exploitation des jardineries-animaleries et l’alimentaire", précise le communiqué. Issue du rapprochement entre la coopérative InVivo et le Spac 2MX, créé par Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Moez-Alexandre Zaouri, Teract regroupe déjà à ce jour les enseignes de jardinage Jardiland, Gamm Vert, Delbard et Noa, ainsi que l’enseigne agroalimentaire Grand Marché-Frais d’ici.

Une entité dédiée aux circuits courts

La seconde entité portera, elle, le nom de Teract Ferme France. Contrôlée par InVivo, elle sera chargée de l’approvisionnement en produits agricoles, locaux et circuits court "permettant la promotion des territoires et une meilleure valorisation des productions agricoles".

Au final, le rapprochement entre Casino et Teract devrait déboucher sur "la mise en place de filières communes d’approvisionnement avec les coopératives agricoles afin d’améliorer la proximité et la traçabilité des produits De la ferme à l’assiette ; le déploiement de boulangeries artisanales au sein du parc de magasins Casino et développement de la filière blé d’InVivo". L’offre fruits et légumes devrait quant à elle monter en gamme "avec un positionnement axé sur le frais".

"En nous alliant avec Teract et avec le groupe InVivo, nous allons accélérer notre transformation stratégique visant à améliorer notre impact environnemental, à offrir des produits de qualité et à poursuivre la digitalisation de nos enseignes pour servir au mieux nos consommateurs", commente le PDG du groupe Casino Jean-Charles Naouri.

500 millions d’euros de fonds propres

Attendue pour la fin du second semestre 2023, la réalisation de cette opération permettrait de valoriser les activités mises en commun par le groupe stéphanois de grande distribution et Teract "à un poids relatif respectivement de 85 % et 15 % en valeur d’entreprise, avant prise en compte de la structure de bilan du nouvel ensemble".

Pour mener ce projet, la future entité devra se doter d’un "niveau de fonds propres supplémentaires de l’ordre de 500 millions d’euros", ont prévenu les deux géants de la distribution. Dans cette optique, "Casino et les actionnaires de référence de Teract ont d’ores et déjà engagé des discussions avec un certain nombre d’investisseurs désireux de rejoindre le nouveau tour de table actionnarial".

Saint-Étienne # Commerce # Distribution # Services # RSE