Hauts-de-France
Après une année 2022 stable, Bpifrance se dit "optimiste" pour 2023
Hauts-de-France # Banque

Après une année 2022 stable, Bpifrance se dit "optimiste" pour 2023

S'abonner

Malgré le contexte macroéconomique tourmenté, Bpifrance publie un bilan 2022 très stable comparé à 2021 dans les Hauts-de-France. Et se dit plutôt "optimiste" pour 2023, qui s’annonce prometteuse en termes d’investissement dans la région.

Malgré un contexte global peu favorable, l’activité de Bpifrance est restée stable dans les Hauts-de-France en 2022 — Photo : Bpifrance

De 2021 à 2022, les chiffres de Bpifrance dans les Hauts-de-France sont étonnamment stables, dans les grandes masses en tout cas : comme en 2021, la banque publique a injecté en 2022 1,7 milliard d’euros dans l’économie régionale, permettant, par effet de levier, de débloquer 4 milliards d’euros de financements publics et privés pour les entreprises. Seule différence, notable, le nombre d’entreprises accompagnées, toujours en hausse : 7 116 entreprises accompagnées en 2022, directement ou indirectement, au travers de l’ensemble des dispositifs dont Bpifrance est partie prenante. En 2021, elles étaient 5 150 à avoir bénéficié d’un accompagnement.

"L’année 2022 s’est révélée plutôt stable pour Bpifrance, ce qui représente en soi une belle performance, puisqu’après un premier semestre très dynamique, le second semestre a été plus compliqué avec le déclenchement de la guerre en Ukraine et ses conséquences", commente Sébastien Robert-Charrérau, directeur régional Bpifrance à Amiens.

Progression dans plusieurs secteurs

Dans le détail, certains des huit métiers de la banque publique ont connu une belle année. Ainsi l’export, malgré un contexte peu favorable, s’est très bien maintenu, avec 391 entreprises exportatrices accompagnées, pour un montant de 175 millions d’investissements directs de la part de Bpifrance, qui note une croissance du nombre d’entreprises présentes à l’export.

Les prêts sans garantie, qui s’élèvent à 372 millions d’euros en Hauts-de-France, affichent une nouvelle année record, portés par les grands enjeux de relance, avec notamment, 93 millions d’euros de Prêts Climat accordés en partenariat avec l’Ademe, et 20 millions d’euros de Prêts Croissance Relance, portant sur de grands investissements industriels. Enfin, le montant des prêts garantis est en progression de 7,4 % avec 759 millions d’euros en Hauts-de-France, qui ont bénéficié à 5 918 entreprises régionales, au travers de leurs banques commerciales.

Aux côtés de toutes les entreprises

Les deux directeurs régionaux de Bpifrance ont tenu à rappeler que la banque est présente auprès de toutes les entreprises, y compris les plus petites et les plus fragiles : 73 % des entreprises accompagnées en 2022 dans les Hauts-de-France sont des TPE-PME, et 80 % d’entre elles présentent une solvabilité moyenne, voire faible, selon les critères de la Banque de France. "Nous accompagnons les entreprises qui en ont le plus besoin", souligne Yannick da Costa, le directeur régional à Lille. Qui conclut : "Nous sommes optimistes pour 2023, les investissements sont là. En revanche, nous sommes vigilants sur le bon virage que doivent prendre les entreprises, celui de la transition écologique. Il en va de la préservation des entreprises, qui doivent actionner les bons leviers, à temps pour pérenniser leur activité." En 2023, l’accent sera donc mis sur la transition écologique des entreprises et sur l’industrie, pour accélérer la création de nouveaux sites de production. Enfin, les efforts seront renforcés sur l’accompagnement des créateurs d’entreprises, en particulier dans les zones rurales et les quartiers défavorisés.

Hauts-de-France # Banque