Nantes
Altios : "Il faut aligner RSE et stratégie internationale"
Interview Nantes # Services aux entreprises # International

Gaël Sabbagh directeur associé conseil et stratégie chez Altios "Il faut aligner RSE et stratégie internationale"

S'abonner

Le groupe Altios, basé à Nantes et spécialisé dans l’accompagnement des PME et ETI à l’international, lance deux parcours associant stratégie internationale et RSE. L’idée est de permettre aux entreprises de s’internationaliser autrement pour se prémunir du risque "d’export bashing". Explications de Gaël Sabbagh, directeur associé chez Altios.

ALTIOS-Marine Guiard-Gaël Sabbagh — Photo : Caroline Scribe

Quelles raisons ont amené Altios (750 salariés) à lier développement à l’international et RSE ?

De nombreux bouleversements sur la scène internationale convergent vers un alignement entre la stratégie d’internationalisation des entreprises et leur politique RSE globale. Le Covid a accéléré la régionalisation des chaînes de valeur : les entreprises réduisent leurs flux en privilégiant la création de valeur et l’approvisionnement en matières premières sourcées localement. Les marchés lointains, comme la Chine, sont en quête de technologies liées au bien-être et à la santé. Les sociétés à mission se développent. La nouvelle directive européenne CSRD va obliger de plus en plus d’entreprises à mesurer leur impact environnemental et social d’ici 2028. Au même moment, conseiller les entreprises à l’international est devenu un vrai défi dans un environnement rendu incertain par le dérèglement climatique, la guerre en Ukraine, les tensions entre la Chine et les États-Unis, la montée des nationalismes… Dans ce contexte, les enjeux sociétaux et environnementaux apportent une boussole aux entreprises et leur permettent de fidéliser de nouveaux talents.

Cela n’implique-t-il pas que les entreprises repensent leur façon d’aller à l’international ?

Tout à fait. Pour les entreprises, il ne s’agit plus simplement de faire de l’export, mais de s’internationaliser autrement en suivant le principe "Be responsible : think global, act local" ou faire du développement international à impacts positifs pour tous. Cela signifie que les entreprises ne vont plus nécessairement exporter aux quatre coins du monde des produits fabriqués en France, mais réfléchir à leur politique d’achat et choisir leurs partenaires commerciaux en intégrant des critères RSE, enrichir leur offre grâce à des apports locaux, transformer et recruter localement… Elles vont travailler leur modèle économique dans l’objectif de créer des impacts positifs dans les pays dans lesquels elles s’implantent. Actuellement, 10 % des clients du groupe Altios sont dans cette logique et 25 % des projets d’acquisition qui nous sont confiés intègrent des dimensions environnementales. Le risque de ne pas changer de modèle export est d’arriver à de "l’export bashing" dans les années à venir en raison des émissions de CO2 générées par les flux de transport et des considérations sociétales liées à la mondialisation.

Que proposez-vous pour accompagner les ETI et PME dans cette démarche ?

Nous avons créé deux parcours de formation stratégiques et opérationnels à impacts positifs. "Initier sa transition écologique à l’international" s’adresse à des PME encore peu internationalisées, ayant déjà effectué un premier bilan carbone en France et désireuses de s’engager dans une feuille de route internationale bas carbone. "Aligner sa stratégie internationale et sa politique RSE" cible les ETI, déjà implantées à l’international et disposant d’une politique RSE, qui souhaitent transformer leur business model et devenir des acteurs internationaux responsables. Grâce à nos 35 implantations dans 22 pays, Altios peut aider les entreprises à mettre en œuvre les solutions qui les transforment dans toute leur chaîne de valeur, de la conception à la fin de vie des produits, en privilégiant des approches régionales par hubs.

Nantes # Services aux entreprises # International # RSE
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise ALTIOS FRANCE