Nice
Aktisea gère le casse-tête des visites médicales en entreprise
Nice # Services # Ressources humaines

Aktisea gère le casse-tête des visites médicales en entreprise

S'abonner

Basée à Nice, l’entreprise adaptée Aktisea accompagne et sensibilise salariés et entreprises à la question du handicap. Elle gère aussi désormais les visites médicales, imposées par la loi aux employeurs, mais souvent très chronophages et coûteuses.

À Nice, Aktisea a lancé une offre de gestion des visites médicales en entreprise pour laquelle il va recruter 30 personnes d’ici trois ans — Photo : Aktisea

Avec une croissance de 35 % et un chiffre d’affaires de 2,4 millions d’euros, 2022 a été une belle année pour Aktisea (40 salariés) qui se prépare à ouvrir par ailleurs un bureau à Paris. L’entreprise niçoise a aussi organisé 5 882 visites médicales pour une dizaine de clients. Car celle qui se présente comme un cabinet spécialisé dans l’animation des politiques handicap des entreprises, propose aussi désormais la gestion des visites médicales pour laquelle elle vient de lancer le site mavisitemedicale.fr.

30 % d’économie pour l’employeur

Un employeur doit s’assurer que tous ses salariés passent une visite médicale tous les cinq ans maximum. Une responsabilité dont le coût est à sa charge. "Tout a commencé il y a cinq ans avec Würth, client de longue date, explique Alban Grolleau, cofondateur et codirigeant d’Aktisea avec Kevyn Kohler. L’entreprise avait déjà vu notre capacité d’innovation et s’est tournée vers nous pour mettre en place de nouveaux process face à cette problématique. Elle compte 3 200 commerciaux partout en France et pas moins de 400 contrats d’adhésion à des SPST (Services de Prévention et de Santé au Travail, NDLR) qui fonctionnent tous différemment." Aktisea avait alors commencé à travailler sur sa R & D en interne, renforcée il y a deux ans par un cofinancement de Bpifrance. Aujourd’hui, elle dispose d’un "outil puissant" pour gérer l’ensemble de la problématique. "Nous collons au plus près de l’organisation de chaque SPST et savons communiquer facilement avec chacun d’eux, pour la prise des rendez-vous, l’organisation des visites, l’accès à la téléconsultation quand elle est proposée, ou pour connaître les coûts associés à cette gestion, une visite non honorée ou annulée trop tard étant facturée à l’employeur." Aktisea assure ainsi pouvoir réduire d’au moins 30 % les coûts de gestion mais aussi le temps passé à la question. "Si un salarié vient d’être embauché à un poste similaire à celui qu’il occupait dans une entreprise où il a déjà passé sa visite médicale moins de cinq ans auparavant, il ne lui sera pas nécessaire de la repasser. Notre outil informatique permet une fiche de suivi de chaque employé à jour, ce qui est particulièrement apprécié par nos clients dans le retail, comme Sushishop ou Kiko, où le turnover est très important."
Aktisea recrutera une trentaine de personnes dans les trois ans pour constituer une équipe dédiée à ces visites médicales.

Sensibiliser au handicap

Entreprise innovante, Aktisea est par ailleurs une entreprise adaptée, comptant plus de 55 % de personnes en situation de handicap dans son effectif. La gestion des visites médicales lui permet aussi de poursuivre sa mission de sensibilisation du handicap en entreprise. Il est en effet du ressort du médecin du travail de préconiser d’éventuels aménagements de poste. "Nous estimons que 30 % des salariés pourraient bénéficier du statut RQTH, Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé, assure Alban Grolleau. Or, le taux est de moins de 7 %. Depuis 2020, l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés s’est resserrée (une entreprise doit employer au moins 6 % de personnes en situation de handicap dans un effectif de plus de 20 salariés, NDLR). L’employeur a donc tout intérêt à identifier ces salariés-là."

Nice # Services # Ressources humaines