Bas-Rhin

Industrie

Merck investit en Alsace pour fournir les fabricants de vaccin en Europe

Par Charlotte Stiévenard, le 18 mars 2021

Le groupe allemand Merck va investir 25 millions d’euros sur son site de Molsheim, dans le Bas-Rhin. Cette usine va ainsi devenir la première du groupe en Europe à produire la gamme Mobius, des assemblages à usage unique utilisés dans la fabrication de vaccins et de thérapies, notamment contre le coronavirus.

Le site de Merck-Millipore à Molsheim compte actuellement 49 000 m² de bâtiments sur 14 hectares de terrain.
Le site de Merck-Millipore à Molsheim compte actuellement 49 000 m² de bâtiments sur 14 hectares de terrain. — Photo : Merck

Un investissement de 25 millions d’euros va permettre au site Merck-Millipore (CA 2020 : 1,3 Md€, 1 700 collaborateurs) de Molsheim (Bas-Rhin) de participer à l’accélération de la production de vaccins et de thérapies contre le coronavirus en Europe. Cette usine produit jusqu’à 10 000 références utilisées en purification de l’eau et en analyse en environnements cliniques. Le groupe allemand Merck (CA 2020 : 17,4 Md €, 57 000 collaborateurs) a choisi Molsheim pour produire les assemblages à usage unique Mobius dès fin 2021. Le site bas-rhinois est le premier de Merck en Europe à se lancer dans cette production jusqu’ici réalisée par les sites américains et chinois du groupe.

Des poches stériles

La gamme Mobius est composée de poches stériles en polyéthylène de différentes capacités, utilisées à différentes étapes de la fabrication des vaccins et des anticorps monoclonaux, notamment contre le coronavirus. « Ces éléments permettent de faire en sorte que le produit pharmaceutique reste dans un milieu clos, dans lequel il peut subir des modifications, des traitements, des filtrations, des étapes de purification, etc. », détaille Jean-Philippe Maurer, directeur du site Merck-Millipore à Molsheim. Plusieurs milliers d’unités seront produites par cette usine dans les deux prochaines années.

1 700 mètres carrés de salles blanches seront créés dans des infrastructures existantes et dans de nouveaux bâtiments modulaires. 350 nouveaux collaborateurs viendront s’ajouter aux 1 700 présents. La Région Grand Est a décidé de faciliter le recrutement. En lien avec Pôle Emploi, elle mettra rapidement en œuvre des formations d’opérateurs de production de premier niveau (salle blanche). 90 opérateurs seront formés pour le second semestre 2021 et plus de 200 à partir de 2022. La participation régionale est estimée à 430 000 euros.

Renforcer l’autonomie en matière de bioproduction

« Cet investissement participe au renforcement de notre autonomie en matière de bioproduction et de production de vaccins », a commenté Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’industrie, lors d'une visite du site le 17 mars. Le gouvernement accompagne l’installation de cette nouvelle unité de production, notamment via un soutien financier (montant non communiqué). Ce projet fait partie de la stratégie d’accélération « Biothérapies et bioproduction de thérapies innovantes », financée dans le cadre du contrat stratégique de filière et du programme d’Investissements d’avenir.

La Commission européenne, à travers sa « Task force européenne sur la production de vaccins » a mis en relation Merck avec des clients et des partenaires potentiels afin de « garantir une soutenabilité de la production ». À terme, le site de Molsheim pourra rejoindre l’incubateur HERA, un plan européen de préparation en matière de biodéfense contre les variants du virus Covid-19 qui rassemble chercheurs, entreprises de biotechnologie, fabricants, autorités de réglementation et pouvoirs publics. L’usine bas-rhinoise pourra bénéficier des moyens alloués à cet incubateur.

Le site de Merck-Millipore à Molsheim compte actuellement 49 000 m² de bâtiments sur 14 hectares de terrain.
Le site de Merck-Millipore à Molsheim compte actuellement 49 000 m² de bâtiments sur 14 hectares de terrain. — Photo : Merck

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail